Archive pour le décembre 17th, 2011

limpide émotion

Samedi, décembre 17th, 2011

Jeudi soir, premier dîner des parrains. J’ai demandé, il y a plusieurs semaines, à six de mes amis, de devenir chacun le parrain d’une personne SDF. Ils ne s’engagent pas à lui trouver du travail, mais juste à être un ami, une présence, un confident qu’on peut appeler. Car ces  »filleuls » souffrent avant tout de solitude. Certains de mes amis, à qui j’ai demandé, ne se sentaient pas prêts à accepter une telle mission.

Mais ces six-là  ont tous accepté tout de suite, avec gratitude et envie.

Je m’eclipse d’une réunion à la télévision pour aller retrouver les parrains, avant que les filleuls arrivent. Dans la voiture, je sens le trac monter et me serrer la gorge. Comment ai-je pu embarquer ces amis dans une telle aventure ? Et si ça tournait mal ? Vont-ils me lâcher ? M’en vouloir ? Et si ça se passe mal entre les parrains et les filleuls ? En approchant du lieu de dîner, je me dis que j’ai été inconscient, que j’ai agi trop vite, une fois de plus…

Mais les filleuls sont tous là, fidèles au poste. Ca me réchauffe le coeur de les voir qui m’attendent, le sourire au lèvres, comme si j’étais le seul à avoir le trac. Elisabeth, qui dirige cette aventure, leur explique leur mission. Je les regarde écouter attentivement, poser des questions directes, montrer leurs inquiétudes légitimes. Ils sont déjà au boulot.

Arrivent peu à peu les filleuls.

Tout le monde se dit bonjour timidement.

Puis la magie s’opère, les couples parrain-filleul se constituent, les conversations vont bon train, comme si on se connaissait depuis toujours. Ca rigole, ça discute…

Je contemple la scène avec soulagement, avec joie, avec cette émotion limpide que nous donne en cadeau le Seigneur.

Je me couche ce soir-là et ne trouve pas tout de suite le sommeil, encore tout émerveillé du cadeau que je viens de recevoir.