Voici ta mère

De toute part, il ne pouvait voir que désolation.

Solitude inouïe.

Silence mortel.

Il avait la peur au ventre. Il avait un goût de terreur dans la bouche, nauséeux, plein de fiel.

Il n’avait aucun espoir pour sa vie terrestre.

Et il avait la douleur, physique, insupportable.

Ce jour-là, il nous a regardés et a dit à chacun d’entre nous, au cas où un jour on aurait mal, au cas où on aurait peur, au cas où on se sentirait désespérément seul, au cas où on aurait besoin :

« Voici ta mère. »

Il nous a donné sa mère.

Aujourd’hui encore, il y a de quoi pleurer.

06/04/2012

35 commentaires

  1. Redigé par Doris:

    Merci Thierry !

    Avec Jésus et Marie en Croix
    doris
    T.

  2. Redigé par Catherine87:

    Merci Thierry,

    Il nous a donné sa mère, il était venu pour enseigner, guérir, rendre la justice,
    nourrir la foule, il parlait de son Père… nous l’avons crucifié !
    Il est ressuscité !!!

  3. Redigé par françoise:

    Merci
    unis dans la prière
    en ce jour où nous nous souvenons que les plus grandes souffrances,
    Dieu vient les habiter,
    dans le silence.

  4. Redigé par viviane:

    Court, mais très beau !!!
    merci Seigneur de nous avoir donné Marie…
    Bon WE Pascal à tous

  5. Redigé par françoise:

    C’est impressionnant de voir comment, jusqu’au bout,
    alors qu’il aurait pu se replier sur lui et sur sa douleur,
    Jésus a pensé aux autres…
    à nous…

  6. Redigé par Annie:

    Au jour où j’ai eu mal, au jour où j’ai eu peur, au jour où je me suis sentie désespérément seule, Marie a bouleversé ma vie en me donnant son Fils à aimer.
    Sur la Croix, ce soir, regardons-Le avec les yeux de Marie.

    Merci, Thierry, pour la profondeur de ce message qui touche la fine pointe du coeur.

  7. Redigé par cecile:

    très court , magnifiquement BEAU; et je pense et crois que la foi ; c’est cela .

    merci àvous THIERRY , ainsi que les personnes qui nous expriment ; leur sentiment
    sur ce grand mystère . bon vendredi saint .

    et bon week-end ; de PÄQUES

  8. Redigé par Maria Antonia:

    Merci Seigneur! En ces moments de grande douleur et d’espérance, nous sommmes rassemblés au pied de la croix, avec Marie, notre Mère, rendant grâces pour ton Amour infini.

  9. Redigé par Annie:

    « Qui nous séparera de l’amour du Christ? La détresse, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger, le glaive? » … »Oui, j’en ai l’assurance : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni les forces des hauteurs ni celles des profondeurs, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ, notre Seigneur » Rm 8, 35-39

  10. Redigé par Béa:

    qu’elles sont bienvenues ces paroles,Thierry
    je vais dans une église là maintenant, je les garde au coeur
    nous sommes tous unis aujourd’hui dans une même tristesse

    Béa

  11. Redigé par L.N:

    Non moi je ne suis pas triste , Jésus me donne l’Espérence grâce à son Amour , il me donne la joie grâce à sa
    douceur et il me donne la paix grâce à sa parole .
    Et même en ce Vendredi Saint chargé de douleur , je ne trouve pas à pleurer car je sais qu’au fond du tunnel il
    y a la lumière et que Marie , notre Maman du Ciel veille sur nous.
    Belle et douce Pâques Thierry

  12. Redigé par nicole 86:

    Tu as la peur au ventre. Tu as un goût de terreur dans la bouche, nauséeux, plein de fiel.

    P

  13. Redigé par nicole 86:

    Tu as la peur au ventre. Tu as un goût de terreur dans la bouche, nauséeux, plein de fiel.

    Parce que je T’oublie souvent, parce que je Te vois pas lorsque je regarde mes (très) vieux parents qui continuent à vouloir tout régenter, parce que je confonds remords et repentir, parce que je veux me débrouiller toute seule, parce que je refuse Ton Amour …

    Seigneur, ouvre mon coeur. Seigneur, ne me voile pas Ta face.

  14. Redigé par marieluce:

    Joyeuses Pâques. Il est ressuscité ! Alleluiah.

  15. Redigé par Brigitte:

    Au milieu de cette tristesse infinie, que c’est beau de nous rappeler le don ultime de Jésus pour chacun d’entre nous: Sa mère.
    Marie , qui avait probablement du s’écarter pour que Jésus accomplisse sa mission de se donner à tous, est au pied de la croix associée à son fils qu’elle retrouve dans la douleur mais peut-être aussi dans la sérénité de la mission accomplie.Jésus est son fils qui continue de donner ce qu’il a de plus cher.
    Malgré la violence de ces moments, une certaine douceur se dégage qui nous permet de redécouvrir, de reconnaître Marie comme notre mère à tous.C’est tout simplement magnifique.
    Brigitte

  16. Redigé par josée:

    Thierry,
    voilà que je termine de lire votre message et je suis en pleurs. Vous m’avez touchée au delà des mots. J’ai vécu ce vendredi saint en ayant au coeur tout ce que vous avez écrit, j’en suis bouleversée!.
    Merci mon petit frère.
    Josée

  17. Redigé par Danièle:

    Merci Thierry,

    Vous m’avez touchée au plus profond de moi. Merci Jésus de nous avoir donné Marie. Joyeuses Pâques à tous.

  18. Redigé par françoise:

    …et Jésus a aidé sa mére aussi en lui donnant quelquechose à faire de sa part.
    Il remet toujours dans la vie…
    Il a évité aux siens de rester figés sur lui, mort, sur le passé…

  19. Redigé par Béa:

    Et Marie nous a donné son fils dès le oui de l’Annonciation.
    Il y a dans la basilique d’Assise une fresque de Lorenzetti qui traduit avec une extraordinaire intensité la réciprocité du don de Marie et de Jésus, dans un échange de regards.
    Ils ont les yeux rivés l’un à l’autre, il y sur le visage de Marie et dans son regard l’acceptation, une tendresse infinie et toute la douleur d’une mère.
    Chacun semble dire à l’autre je sais que tu sais, je sais que tu acceptes, je sais que tu vas souffrir.
    Je ne sais pas si j’arrive à faire ressentir cette acceptation et ce don partagés de la mère et du fils si bien exprimé par le peintre.

    Nous attendons ensemble la joie de la résurrection, c’est tellement important de vivre ces moments-là avec ceux qui partagent cette même foi, l’espérance est plus grande, plus vivante.
    Même si pendant ces jours saints la prière se fait souvent plus intime, plus profonde en nous, plus silencieuse, parce que le sacrifice de Jésus s’adresse à chacun personnellement, et que nous nous sentons touchés au plus profond de notre coeur.

  20. Redigé par alladin:

    bonjour Thierry et bonjour à tous

    Même si dans notre texte de l’évangile, l’auteur ne place aucune parole
    dans la bouche de la mère de Jésus, j’entends avec force ce qu’elle exprime.
    Comment ne pas entendre la souffrance de cette mère qui assiste au supplice et à l’agonie de son fils ? Comme pour beaucoup d’autres femmes qui dans l’histoire et encore aujourd’hui sont l’écho de la souffrance d’un de leurs enfants, Marie m’apparaît démunie, sans prise sur ce qui se passe, bouleversée
    au plus profond d’elle-même au point de ne plus pouvoir exprimer le moindre mot même à l’égard de celui qui est alors l’unique de sa pensé.
    Marie, à la croix, vivra ce que nous-même connaissons lorsqu’en totale incapacité de changer quoi que ce soit à la situation de l’aimé souffrant, nous ne pouvons qu’être là, un « être là » immobile, d’ailleurs pourrait-il y avoir une autre place
    de la part d’un parent aimant lorsqu’il n’y a plus rien à faire, plus rien à espérer ?
    Mais ce vécu de Marie est aussi histoire d’Evangile, une parole inespérée lui est adressée, adressée de la part même de celui pour lequel elle est en souffrance. Il y a dans cette
    réalité contenue dans notre récit de Jean de quoi, j’en suis sûre, susciter nombres d’échos chez plusieurs d’entre vous…
    Il y a ici une parole forte qui brise l’inacceptable. Marie femme, Marie mère,
    comme toute femme, comme toute mère malgré les prétentions de la mort ne se
    résigne pas seulement de ne plus être aimée mais encore d’avantage de ne plus
    pouvoir aimer.
    Nous connaissons tous ce sentiment lorsque nous sommes atteints dans notre chair par la souffrance d’un proche, que pour nous aussi l’histoire s’arrête et que tout devient solitude, la vie pourra-t-elle être de nouveau habitée ? Pourtant face à ce qui résonne comme du non-sens, nous nous surprenons à espérer.

    « Voici, ta mère » « Voici, ton fils » Paroles de vie pour Marie, paroles qui viennent à la rencontre d’un ressenti submergé par sa souffrance mais paroles qui donnent à entendre que Marie vivra encore de l’amour reçu et donné.

    Etre aimé et aimer n’est ce pas vivre ? Avoir la possibilité, malgré les transformations de la vie sur lesquelles nous avons peu d’emprise, d’aller non sans en être surpris vers l’avenir pour y vivre et passer des alliances nouvelles.

    bénis sois tu Marie Notre Mère à tous

    Le Christ est vraiment ressuscité !! alléluia et Vive Maria !!

    Alladin

  21. Redigé par mireille 66:

    Paques…comment expliquer à un petit enfant à qui on va dire d’aller chercher des oeufs en chocolat dans un jardin,…ce que signifie Paques.Ce matin de Paques dans ma maison, toute seule physiquement puisque le Seigneur a rappelé mon mari chéri il y a 5 ans, je ne suis pas seule, jamais, car le Seigneur est là. Toute cette journée une bougie brulera, chez moi, car au final, et quel final, il y a la Resurrection.Comme beaucoup d’entre vous lorsque je souffre je pense à la souffrance de Marie, notre Divine Mère, et je reprends courage.Merci encore à Thierry pour ces belles paroles et à vous tous, frères et soeurs, Paques sereines avec beaucoup d’amour autour de vous.

  22. Redigé par François-Xavier:

    Bonjour monsieur,

    Un témoignage parmi tant d’autres : merci !
    Votre récit a révélé en moi une soif de Dieu. Idem pour votre conférence le mois dernier en l’église Saint Vincent de Paul.
    Doté d’une foi très jeune et encore très fragile, je pense grâce à vous tous les jours à Dieu et à Jésus.
    Très seul depuis peu suite à une mutation professionnelle très loin de Paris, cela est très précieux.

    Très bonne fête de Pâques.

    François-Xavier

  23. Redigé par Marie Richard:

    Bonjour à tous

    Merci encore Thierry, de nous rappeler ce dernier don d’amour de Jésus sur la Croix : Voici ta mère et Voici ton fils…
    L’humble consentement de la mère de Dieu ( Je suis la servante du Seigneur ) l’a donné aux hommes.
    La Rédemption du monde a-t-elle été dans ses mains ? L’amour de Dieu nous atteint, parce que le Christ est né.
    En dehors de la Vierge, en dehors de son incarnation et de sa naissance, le Christ est irréel.
    L’amour de Dieu nous atteint parce que le Christ est né. D’une certaine manière, on ne peut aller de Dieu
    à l’homme qu’à travers elle. D’une certaine manière, toute la grâce de Dieu pour l’homme, passe par elle ?

    Pour elle seule, la passion du Christ n’était pas nécessaire. « Elle seule était sans péché. Sa contribution
    à la vie du Christ a été complètement désintéressée.» Elle nous a donné le Christ et participé ainsi à l’oeuvre de Dieu.
    Marie, médiatrice de la grâce. Notre-Dame, aussi, de grandes douleurs, Mère du bel amour, sois notre modèle
    dans le don que nous devons faire de nous-même.

    Mais, Il est ressuscité ! Je me vois, avec Madeleine, sur le chemin menant au tombeau, je le rencontre et je le
    reconnais quand Il m’appelle par mon nom et mon coeur se gonfle de Sa plénitude. (On peut toujours rêver!)
    Et toutes les cloches de la terre sonnent en même temps.

    Il est retourné vers le Père et Il a souffert afin que nous retournions, nous aussi, vers Lui.

    À TOUS : BONNE FÊTE DE PÂQUES ! CHRIST EST RESSUSCITÉ ! ALLÉLUIA !

    « SOEURS ET FRÈRES, levons nous
    et marchons cette Pâque dans le vent retrouvé.
    OUI, le Royaume est là !
    Heureux sommes-nous d’être ces pauvres
    Qu’il remet debout ! »

    Christian de Chergé, Prieur de Tibhirine

    Merci à toutes et à tous de vous donner la peine de nous livrer de si belles réflexions !

    Marie

  24. Redigé par Catherine87:

    Bonsoir Thierry, bonsoir à tous,

    Elles l’ont suivi à travers la ville, portant la croix, souffrant, tombant, se relevant, elles ont souffert avec lui,
    impuissantes, priants, peut-être. Au pied de la croix tout fût accompli, elles étaient là, Marie, la mère de Jésus,
    Marie de Magdala, peut-être elle, l’apôtre aimé et non Jean (?), Marie, mère de Jacques….Salomé…
    il est trois heures le ciel s’est assombri…
    Le lendemain, c’est elles qui découvriront le tombeau vide, les femmes….
    Il est ressuscité, l’amour est vainqueur de la mort, de la haine, du mal…
    Jésus toujours présent à travers le monde par l’esprit. Sa mère avec nous à jamais aussi !

    Joyeuses Pâques à tous.

  25. Redigé par isabelle:

    amen
    joyeuses paques a tous

  26. Redigé par Larry:

    Bonjour

    Pouvons nous vraiment comprendre la souffrance de notre Jésus ? Le tableau est Thierry est éloquent. Même s il ne me permet toujours pas de comprendre – dans ma capacité d homme au quotidien – cette solitude inouïe. Comme une enfant , je suis trop égocentrique et confiant pour rentrer dans cette douleur nauséabonde. Je ne peux percevoir l’ ampleur de son Amour qu’à travers sa Parole et surtout ses derniers mots  » Pardonnes leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » . .

    Je n’ai jamais compris cette solitude qui lui fait croire que même Notre Père l a abandonné. Il sait qu’Il est fils de Dieu et Il sait ou Il va .. Il sait d ou il vient.

    J espère ne choquer personne mais c est vraiment une question que je me pose depuis longtemps. Nous espérons . Notre foi et la vie de Jésus nous permet de croire , d espérer parfois lorsque la foi faibli, que nous sommes aimés du Père et sommes aussi ses enfants. Que nous sommes frères et sœurs.

    Mais Jésus sait qu’il est le fils du Père.

    Les apôtres n’ ont ils pas réellement cru qu à sa résurrection. C est plus facile quand même de pouvoir mettre la main sur la plaie. .Il est grand le mystère de la foi. Parfois trop grand pour un petit homme comme moi.

    Thierry nous rappelle que Jésus nous a donné Maman Marie. Je l oublie trop souvent . Merci pour cela et bon lundi de Pâques. Larry

  27. Redigé par jasmin:

    merci thierry pour ce beau message le dernier don de jesus est un don d amour supreme au matin de paques il est alle voir sa mere en premier l ecriture ne le dit pas mais l amour qui les unit ne peut resister leurs deux coeurs se retrouvent dans un elan qui n est pas de ce monde marie a aime son fils comme toute mere
    mais elle a aime l AMOUR elle est la mere de l AMOUR elle a ete le TABERNACLE de l amour et lui l AMOUR l a aime comme on aime au royaume de dieu et c est pour cela qu il nous l a donne tout homme a une mere qui l a aime mais marie est LA MERE nous en avons tous besoin car nous sommes des enfants qui avons besoin d amour le seigneur sait bien notre faim et soif d amour meme inconsciente est tres reelle il nous comble va au devant de nos desirs enfouis au fond du coeur le temps de paques est commence il est vraiment VIVANT il est VRAIMENT RESUSCITE il est avec nous tous les jours et nous redonne sans cesse sa mere qui ne fait rien d autre que nous mener vers LUI merci que le seigneur vous benisse tous jasmin

  28. Redigé par Brigitte:

    Bonjour Larry

    Longtemps, je me suis posé cette question et même encore maintenant sur la solitude de Jésus.J’arrête de « raisonner » et admet le mystère de la Foi:Jésus, Dieu et homme.Nous sommes tous comme des enfants et même sommes des enfants qui se posent, qui posent mille questions à qui l’on répond « tu comprendras plus tard au fur et à mesure de tes connaissances nouvelles », ce sont les expériences vécues, la vie qui s’écoule qui peu à peu peuvent nous éclairer.Jésus, même accompagné, même entouré par les apôtres, sa mère et des femmes, a du ressentir cette solitude face à certaines situations, certaines interrogations comme nous tous;nous ne pouvons pas demander à nos proches de nous combler totalement.
    Finalement, il faut tâcher de rester à sa juste place comme un enfant qui ne connaît pas tout, c’est ce qui est le plus difficile.
    Brigitte

  29. Redigé par PIERRE:

    Il le fallait donc pour que nous ouvrions les yeux et l’oreille de notre coeur à ce mystère !.Verticalité ,universalité du message ,simplicité et profondeur de l’Amour puis retour à cette mére qu’il nous laisse pour sécher nos larmes.Orphelin de DIEU, chacun de nous attend le réconfort ,il reviendra dans la gloire de la résurrection ,à la demie surprise de Marie Madeleine mais au doute persistant de tous ceux qui suivent.

  30. Redigé par Hombeline:

    Ce court texte de Thierry est très beau. Le Christ a tant souffert et nous ne pensons pas assez souvent qu’Il nous a donné sa Mère.

    J’aime ce qu’écrit Mireille 66 « Je ne me sens jamais seule puisque le Seigneur est avec moi et quand je souffre je pense à la souffrance de Marie » Moi aussi mon mari est parti voici 6 ans rejoindre la maison du Père. Le vide est terrible mais quand le cafard viendra je repenserai aux paroles de Mireille. Merci pour ces mots réconfortants.

    Je n’étais pas seule le jour de Pâques, 21 personnes étaient chez moi, enfants, petits-enfants et 3 convives en plus. Mais la maison se vide subitement…… et il nous reste le bonheur de ces moments heureux vécus ensemble.

    J’aime les paroles de l’évangile d’aujourd’hui « Jésus ressuscité dit à Marie-Madeleine « Va trouver mes frères pour leur dire que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu ». Nous ne sommes pas seuls puisque Dieu est Notre Père ! Et qu’il nous attend dans sa demeure éternelle, et nous aide à cheminer sur cette terre.

  31. Redigé par marco antonio - brésil:

    Bonjour:
    La semanie sainte a terminé.
    J’ai venu d’une mission dans une région très pauvre du Brésil. Des gens simple, chaleureuses, avec une generosité que nous fait emouvoir. Une pauvreté, mais pas de misère. On a partagé des jours, des celebrations, des chants, de la joie du dimanche des rameaux, de la comotion du jeudi saint, l’explosion de la vigile du samedi. Un feu neuf m’a touché le coeur: Jésus et ses pauvres m’ont renouvé l’espoir! La création, une foi plus, a commencé!
    Marco Antonio

  32. Redigé par L.N:

    Ce matin de ma fenêtre encore fermée , j’entendais la pluie tomber à verse , seul le bruit de l’eau purifiante tombant sur les feuilles du jardin réveillait mes sens.
    Puis le silence , plus rien .
    Et soudain toujours dans le calme de cette aube printanière , j’ai entendu un oiseau
    Il gazouillait tout seul , heureux de pouvoir sortir de son nid pour respirer l’odeur de l’herbe mouillée
    Quel belle mélodie que celle que le matin nous offre
    Comment arriver à trouver les mots pour dire merci à Notre Créateur ………………à l’heure où j’écris je les cherche encore
    Il n’y a pas de mot pour dire combien est grande la joie que Dieu nous donne de vivre avec Lui et en lui
    Je vous souhaite une belle journée pleine de joie ; d’amour et de paix et aussi plein de chants d’oiseaux

  33. Redigé par bb:

    Marie, le plus bel hommage que l’on puisse te rendre, c’est d’Aimer ton fils, de le faire Aimer et surtout de le Vivre au travers de notre vie,par nos témoignages, nos relations, nos joies, nos rires, nos peines….
    C’est de lui trouver un toit pour se réchauffer dans chacune de ces petites maisons! Etty Hellissum
    Si réellement nous avons la foi,si réellement nous sommes chrétiens, il n’y a que l’Amour qui peut nous entraîner à voler toujours plus haut et vivre toujours plus loin intensément.
    Il y a quelques semaines Thierry nous disait que nous étions tous des premiers chrétiens! ceux de notre époque,
    de notre temps, de maintenant….
    Par sa résurrection, Jésus nous envoie sur les routes comme il l’a fait avec ses apôtres. Il s’est encombré d’apôtres qui le parlent! Oh! qu’il a faim et soif d’apôtres qui le vivent….(Père Peyriguère)
    Il n’y a que l’Amour qui peut nous sauver!
    la semaine dernière j’ai eu la chance de voir le film de » la vie d’un homme qui est devenu pape, et Karol le combat d’un pape » de Giacomo Battiato. MAGNIFIQUE!!!!a voir
    Merci à Thierry ainsi qu’à vous tous.

  34. Redigé par Béa:

    Pour Larry

    La phrase du Christ « mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné » est le premier verset du psaume 22. C’est un psaume qui exprime la supplication de celui qui connait une immense détresse.
    Les paroles de Jésus ne sont pas (ne seraient pas) l’expression d’un doute mais celles d’une infinie souffrance.

    Nous sommes tous tout petits face à la Résurrection…

  35. Redigé par Catherine87:

    Bonsoir Thierry, Bonsoir à tous,

    Après la douleur, la souffrance, ses dernières paroles, son dernier souffle, cette lumière intense, cette paix, son Père est là, puis un endroi sombre, des femmes entrent, il leur parle, elle le reconnaissance…plus tard sur la route d’Emmaüs des hommes, ils ne le reconnaissent pas tout de suite, il leur parle, il dîne avec eux, c’est à la fraction du pain qu’ils le reconnaîtront…
    IL EST RESSUSCITE !!!
    Nous sommes dans la joie, le Christ vainqueur de la mort.
    Nous ne pleurons plus, Marie ne pleurera plus…

Laisser un commentaire