joie, sérénité et bienveillance

J’aime cette période si particulière qui suit Pâques.

Tout est calme, serein. Le printemps est là, on le devine soudain dans le parfum exténuant des plantes en pleine puberté. L’air est encore frais, mais une promesse de chaleur pointe parfois sous les timides rayons du soleil. Tout semble se préparer à quelque chose de beau, de joyeux.

Marie Madeleine , celle que j’aime tant, découvre la disparition du corps de Jésus. Elle ne reconnaît pas tout de suite le jeune homme qui lui parle. Quand elle comprend, elle court annoncer la nouvelle aux apôtres apeurés, elle vient les délivrer de leur misère, de leur solitude, de leur peur, de leur colère.

Jésus apparaît aux deux compagnons d’Emmaüs, puis aux apôtres.

Tout cela est joyeux, serein et plein de bienveillance. A l’inverse de la passion de Jésus à laquelle nous venons d’assister, tumultueuse, pleine de lâchetés et d’une tristesse infinie.

Je crois que les symptômes de la foi sont la joie, la sérénité et la bienveillance. L’humilité aussi, suprême qualité, qui est plus rare et plus difficile à cultiver. Mais la joie, la sérénité et la bienveillance sont données d’office, sans conditions. Quand on connaît une relation avec Dieu, on devrait ressentir joie, sérénité et bienveillance et faire profiter à tous ceux que l’on rencontre de ces trois bienfaits que nous prodigue à volonté le Seigneur. Il n’est pas nécéssaire de révéler aux bénéficiaires de ces fruits que l’on doit distribuer sans compter, la provenance de ces trésors.  Donnons à profusion à tous ceux que nous croisons, à tout moment, des mesures bien secouées de joie, un lit de sérénité, des torrents silencieux de bienveillance. Tirons sur le compte personnel de Dieu, qui n’est jamais à découvert. On peut y aller, se servir, et commencer la grande distribution.

Je trouve par exemple que Michael Lonsdale me prodigue, à moi, ces trois bienfaits, à chaque fois que je le vois, que ce soit dans un film, dans son témoignage, ou quand il récite la passion du Christ lors d’un concert. Dans une récente interview, on lui demandait pourquoi il avait milité contre la pièce « Golgota picnic », car cela pouvait paraître paradoxal pour un artiste de combattre la liberté d’expression… Il a répondu ainsi (j’étais particulièrement intéressé par sa réponse, car je suis moi-même mal à l’aise avec ces questions polémiques qui reviennent si souvent) : « Le Christ est un ami. Quand on attaque un ami, je proteste. (…) Je suis parti quand les intégristes sont arrivés devant le théâtre du Rond-Point. Je ne les aime pas. Je suis pour le mariage des prêtres. Et contre les signes extérieurs du faste de l’Eglise, d’un autre temps. Comme les déguisements des cardinaux ou des soldats du Vatican. Le Christ est dépouillé. »

Je souscris.

Que le Seigneur vous bénisse.

14/04/2012

47 commentaires

  1. Redigé par marieluce:

    Dieu vous bénisse pour exprimer si bien ce que je crois en toute simplicité; Merci encore à vous pour ce RV hebdomadaire réconfortant.
    Dans l’amour de Notre Seigneur je vous offre mon amitié, Marieluce.

  2. Redigé par marieluce:

    Dieu vous bénisse vous qui exprimez si bien ce que je crois en toute simplicité.
    Merci pour ce réconfort de la semaine;
    Dans l’amour de Notre Seigneur je vous offre mon amitié. MarieLuce

  3. Redigé par Danièle:

    Merci de cette joie que vous prodiguez chaque samedi. Bonne semaine Thierry.

  4. Redigé par françoise:

    Je souscris aussi!
    amicalement , dans la douce lumière du Printemps.

  5. Redigé par mireille 66:

    Oh que oui, je suis mille fois d’accord avec les propos de Michael Lonsdale. Dieu n’a jamais demandé tout ce faste, ce déploiement d’argent pour paraitre. Jésus, si humble.Il y a de quoi se mettre en colère, mais à quoi celà sert-il? alors?Profitons comme vous le dites, cher Thierry, de ce printemps qui s’annonce, meme si des jours tristes sont là.Sachons profiter d’un moment, d’une seconde de bonheur, et surtout, remercions le Seigneur.Bonne semaine à tous.

  6. Redigé par Hombeline:

    Oui, tout à fait d’accord avec ce que pense et dit : Michael Lonsdale. Mais quand on croit en Dieu et assistons à la messe, les gens font l’amalgame et pour eux puisque nous sommes croyons nous adhérons tout à fait à ce faste ( un évêque a dit  » je n’aime pas cette mitre, mais je la mets par obéisance », au célibat des prêtres, on nous met tous dans le même bateau !…..

    Moi aussi j’aime bien l’après Pâques. J’aime particulièrement Jésus qui est resté 40 jours sur notre terre après sa résurrection ! Apparaissant à ses disciples et aux gens qu’Il aimait… Mais pourquoi n’est-il pas resté toujours avec nous ?… Nous serions si heureux de le voir en chair et en os, car la communication avec un Dieu invisible est beaucoup plus compliqué, mais c’est cela la foi : Heureux ceux qui croient sans avoir vu » Et c’est notre lot à tous !….

    Amitiés à Thierry qui nous comble chaque samedi par la simplicité et la beauté de ses textes.

  7. Redigé par Catherine87:

    Bonsoir Thierry, bonsoir à tous,

    Joie, sérénité, bienveillance, voilà un bon programme.
    Qu’il est bon de donner de la joie aux gens, mais pas toujours facile dans notre société et par rapport à des moments difficiles que nous pouvons vivre, même chose pour la sérénité. Avoir une attitude bienveillante, accueillir l’autre tel qu’il est, en ami, c’est cette attitude-là que nous devrions toujours avoir.
    Pas facile non plus si l’autre en face de nous n’a pas une attitude bienveillante.

    J’aime bien Thierry ta façon de raconter l’évangile.
    Que Dieu vous bénisse.

  8. Redigé par Sophie:

    Bonjour à chacun,

    Il y a dans la cathédrale de Chartes, une représentation de l’apparition du matin de Pâques de Jésus à Marie-Madeleine que j’aime beaucoup.
    Jésus y apparait en marche, portant une tunique verte et un manteau marron. Il n’apparait pas en majesté, « il ne fait pas le fier », il se présente en route…comme le marcheur qu’il a été dans sa vie publique.
    Marie-Madeleine se tient en arrière de Jésus, comme si elle le laissait partir. Elle porte une robe blanche et un manteau rouge.

    Les historiens de l’art interprètent ainsi la symbolique des couleurs :
    le blanc et le rouge de Marie-Madeleine symbolisent sa sainteté et son amour. Le vert et le marron de vêtements de Jésus représentent respectivement l’espérance et l’humilité.

    Espérance et Humilité… Les maitres verriers de Chartres au XIII° siècle avaient de bonnes intuitions …

    Bon temps pascal à chacun

    PS : on trouve des infos et des photos sur le site ci dessous.
    Mais le rendu de la photo est assez décevant par rapport au réel.
    http://www.vitraux-chartres.fr/vitraux/vitrail_vie_marie_madeleine/scene_09.php

  9. Redigé par L.N:

    C’est vrai que le Christ est dépouillé , et c’est vrai que l’Eglise l’est guère parfois , je rentre de Florence et je dois dire que malgré la beauté des sites , mon coeur n’a pas senti la présence de Jésus .
    Je frémis davantage devant une chapelle délabrée et comme François , je rêverais de prendre la truelle , la pelle et beaucoup d’Amour
    L ‘exemple de ce grand Saint si pauvre et pourtant si riche , me poursuit tout le temps .Alors oui je dois dire , Thierry, je souscrit moi aussi …….
    Beau et saint Printemps

  10. Redigé par la-petite-rien-du-tout:

    A. Froissard a rencontré Dieu comme on rencontre un platane. Je dis Dieu m’est tombé dessus quand je passais sur une grille du métro à Paris. A 16 ans, j’en ai 78. Depuis il y a eu l’appel sonore de Jésus pour que je me réconcilie avec Lui en 2000 et la révélation que Dieu m’a donnée Par l’intermédiaire de l’Evêque qui m’a reçue ermite Mgr Bruguès elle a été portée à la connaissance de BXVI et est entrée pour l’essentiel, dans la doctrine de l’Eglise. Dans le dernier caté en date Youcat au n° 337 .
    En raccourci ainsi cela parait incroyable, mais justement Dieu a-t-il toujours des actions croyables à nos esprits un peu limités?
    Mon site contient cette révélation, un livre mon histoire, et un blog les idées qui viennent de moi avec l’aide du Saint Esprit Dans le site le synopsis du matin de la Résurrection que Jésus m’a donné, avec ce détail auquel jusqu’ici personne n’a pensé, et qui met l’Evangile de Jean d’accord avec les synptiques. ce qui arrange bien les théologiens. Je ne suis pas théologienne mais théodidacte, avec mes oreilles ouvertes à ce que me dit Jésus! J’aimerais bien pouvoir raconter tout cela à un public plus élargi que le Net!
    Ma prière vous accompagne

  11. Redigé par Brigitte:

    Bonsoir Thierry, bonsoir à tous

    Que cette joie pascale, toute intérieure, puisse nous habiter le plus longtemps possible! Il est plus difficile de parler de cette joie que de celle de Noël;une résurrection est tellement contraire aux lois de la nature qu’elle reste un grand mystère.Ce sont ces attitudes sereines et bienveillantes qui peuvent faire rayonner cette joie comme vous le montrez et qui témoignent de la présence de Dieu dans notre humanité. On a envie de s’associer à la stupéfaction joyeuse de Marie-Madeleine qui éprouve le désir de partager ce qu’elle vient de comprendre.Cette amie du Christ nous rappelle que Jésus était aussi accompagné de femmes qu’il a plus ou moins aimées comme il a aimé les apôtres;face à ces assemblées d’hommes que sont les cérémonies eucharistiques grandioses,nous avons tendance à l’oublier.
    Ce sont des témoignages comme ceux de Michael Lonsdale qui peuvent fortifier la Foi, les artistes, même s’ils sont plus aptes à croire ne témoignent pas souvent.
    En cette période pascale où Jésus apparait plus que jamais « dépouillé », il est troublant de constater que l’Eglise catholique a toujours eu besoin de fastes pour exister même face à ce que l’on nous dit:symboliser la royauté du Christ.La vie spirituelle ne nous incite-elle pas à nous dépouiller? je souscris à toutes ces lignes.
    Joie à tous
    Brigitte

  12. Redigé par PIERRE:

    Loin de la JOIE,l’angoisse,loin de la SERENITE la Haine,loin de la BIENVEILLANCE la suffisance ,comment l’actualité nous éloigne du MESSAGE! Pourtant la FOI nous est offerte ,GRÄCE,PROPOSITION et nous avons du mal à témoigner .Les ACTEURS engagés nous montrent la voie et chacun à notre niveau,nous sommes DIRECTEMENTconcernés .Il est VRAIMENT RESSUSCITE !

  13. Redigé par GéGé:

    Si Jésus revenait…
    Serait sans doute en jean, pull ,peut-être en casquette…
    s’en irait voir le P. Guy Gilbert :
    « Comment vont « Tes »loubards?
    « Ton action m’intéresse »…
    c’est cette Eglise là que j’aime…

  14. Redigé par jasmin:

    quel tres beau message a pratique dans notre vie pour puiser sur le
    compte du seigneur source intarissable de joie d amour donc de sere
    nite et de bienveillance il faut rester dans la priere dans le coeur a
    coeur etre en contact le plus possible avec la source vive en pensees
    en coeur a coeur en intelligence en eveil tout est facile avec lui nous
    sommes d office dans la joie la serenite la bienveillance et nous donnons sans meme nous en rendre compte cela nous rend heureux
    et remplis d amour michel longsdaele est merveilleux il transpire sa
    foi il nous manque de tels temoins dans le cinema j aimerai connaitre
    le blog de la petite rien du tout et votre livre merci a thierry et a tous
    le seigneur nous aime tant aimon le de tout notre coeur jasmin

  15. Redigé par mgherardi@gmail.com:

    Bonjour à tous,

    Oui, toutà fait d’accord pour le beau message de Thierry.

    J’ai revu récemment en DVD « Des hommes et des dieux » avec M. Londsdale, quel paix et quelle profondeur dans ce film et dans l’interprététion de M. Londsdale et de tous les autres acteurs d’ailleurs.
    Je suis aussi tout à fait d’accord pour le faste, les mitres, le mariage des prêtres, etc
    La trop grande rigueur « moraliste » de l’Eglise catholique, m’a fait renoncer à me faire baptiser par un prêtre, je suis toujours en recherche mais avec l’Eglise réformée, qui elle de toute manière m’accepte à la Sainte Cène sans bapteme, même si je trouve que le bapteme serait un étape intéressante pour mon acceptation de Jésus Christ.
    Bonne journée à tous

    Muriel G

  16. Redigé par Mthee:

    « Le Christ est un ami. Quand on attaque un ami, je proteste. (…) Je souscris, dit Thierry. Moi aussi.
    Quand des intégristes défendent eux aussi le meme ami, Michel Lonsdale, que j’apprecie, s’en va. C’est son choix … Est ce le bon choix ? Faut il toujours que l’on soit divisé ?… Moi, je souscris, meme si je ne partage pas tout … N’avons nous pas la meme foi en Jesus ressuscité ?
    C’est facile de dire :  »je suis pour le mariage des prêtres …. Contre le faste …etc …  » sur quoi vous basez vous pour être  »pour » ?
    Quand au faste … Oui, le Christ était dépouillé …. Mais nous, avec toutes nos idées, nos  »paraître », ne sommes nous pas des beaux maillons de cette église que nous qualifions de  »fastueuse » ?
    J’ai beaucoup de mal avec ces jugements à l’emporte pièce ….
    Que Dieu vous bénisse Thierry, meme si je ne souscris pas à votre billet de ce samedi, j’apprécie toujours de vous lire, ainsi que tous les commentaires faits.

  17. Redigé par Doris:

    « Je crois que les symptômes de la foi sont la joie, la sérénité et la bienveillance. L’humilité aussi, suprême qualité, qui est plus rare et plus difficile à cultiver. »

    Merci Seigneur Jésus pour cette leçon particulière retenue et partagée par Thierry en témoignage de ce qu’il vit … et qui m’arrive et arrive au monde entier aujourd’hui en grâce de la part du Bon Dieu – Dieu Tout Puissant, notre Dieu, notre Seigneur, notre Sauveur, notre Secours … pour faire de moi et mon prochain avec qui je vais le partager … un être de foi, de bienveillance, de joie et de paix… sans oublier l’humilité … Amen

    doris
    T.

    ps.  » Le Christ est un ami. Quand on attaque un ami, je proteste. » (…) Je souscris aussi.

  18. Redigé par Béa:

    Bonjour Thierry,

    Je rejoins la réaction de Mthee.
    Je me sens aux antipodes de Civitas et pourtant je suis mal à l’aise avec les propos catégoriques sur les intégristes. Je pense surtout qu’il ne faut pas tous les mettre dans le même panier.
    Je ne peux m’empêcher de leur trouver quelque chose de courageux…mais c’est vrai qu’ on peut mettre son courage au service d’une démarche contestable, ce n’est donc pas un argument qui justifie leu action.
    Ne sont-ils pas nos frères en Jésus-Christ? Peut-être pouvons-nous nous dissocier de leur démarche, la contester, exprimer le fait que nous ne croyons pas à la même chose mais ne pas dire  » je les aime pas « .
    C’est vrai aussi que Jésus n’y est pas allé à moitié pour fustiger les pharisiens et que l’indulgence n’est peut-être pas toujours la bonne attitude. Je ne sais pas.
    Je n’ai vu que les images de la télé de personnes limite fanatiques, brandissant le chapelet étaient-ils vraiment tous comme ça? Si oui évidemment ça fait froid dans le dos. De même que les propos haineux envers les autres religions qu’on peut lire dans des commentaires d’articles ou de blogs.
    La prière organisée à Notre-Dame était bien sûr la meilleure des réponses

    Je penche aussi pour le mariage des prêtres, mais beaucoup de prêtres eux ne sont pas pour…

    La tenue des cardinaux, celle du pape, renvoient à des codes dépassés que les gens ne comprennent plus, et qui sont interprétés comme une image de richesse, et pour cela je crois effectivement qu’il faut changer les choses.

    Ces jours-ci ce sont cathos de droite et cathos de gauche qui s’opposent les uns aux autres, je recommande sur ce sujet la vidéo faites par des laics cathos à partir des recommandations des évêques: quellesociété2012.fr. Pas mal du tout, et en tout cas inhabituel.

    Dieu vous accompagne Thierry, et vous tous qui passez par là
    Béatrice

  19. Redigé par f:

    Merci Thierry pour vos paroles : simplicité sincérité je m’y retrouve !

    Je viens de lire  » Le bréviaire du colimaçon  » de Jacqueline Kelen : un

    petit bijou sur la vie spirituelle , plein de fraîcheur et de vérité qui re

    donne le souffle et le désir ! En union avec tous !

  20. Redigé par Mthee:

    Je viens de recevoir cette prière pour la France … En ces temps de division, je suis inquiète comme beaucoup … Je vous la propose, elle me parait belle :

    PRIONS POUR LES ELECTIONS PRESIDENTIELLES
    Pour tous les Français et amis de la France. Nous vous proposons de réciter chaque jour cette prière jusqu’au 6 mai 2012, date du deuxième tour des élections présidentielles.
     
    Notre Père qui es aux cieux, nous consacrons notre pays bien-aimé à la Royauté et à la Seigneurie du Christ Jésus. Nous te demandons de renouveler notre patrie dans la puissance du Saint-Esprit afin que tous les Français fléchissent les genoux et proclament du cœur et des lèvres que Jésus-Christ est Seigneur ! Nous te prions de revêtir nos chefs politiques de l’Esprit de Sagesse et de Science qui vient de Toi, pour gouverner ce pays selon Ta souveraine volonté, afin que la France prospère dans la justice et dans la paix, dans l’Amour et la Vérité, jusqu’au jour où Jésus sera vraiment le Seigneur. Nous nous engageons à une Alliance de prière et de témoignage, afin que dans le Nom de Jésus-Christ, toutes puissances de ténèbres soient vaincues et que l’ennemi de Dieu, Satan, soit terrassé.
    Que Jésus-Christ soit le Seigneur de chaque mairie, chaque paroisse, chaque diocèse, chaque école, chaque université, chaque cour de justice de France jusqu’au jour de Son glorieux Avènement. 
    Amen

    Cette prière a été écrite par la Communauté de l’Eau Vive, centre de formation charismatique catholique de Granby au Québec.
    Cette prière a été lue et approuvée par le père Daniel-Ange qui encourage sa diffusion.

    Souvenons-nous de cette parole de Marthe Robin : « La France tombera très bas, plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil et des mauvais chefs qu’elle se sera choisis. Elle aura le nez dans la poussière. Il n’y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu. Alors elle criera vers lui, et c’est la Sainte Vierge qui viendra la sauver. La France retrouvera alors sa vocation de Fille aînée de l’Eglise, elle sera le lieu de la plus grande effusion de l’Esprit Saint, et elle enverra à nouveau des missionnaires dans le monde entier. »
    Parole de Marthe Robin transmise de mémoire par le père Finet en 1936.

    Comme au temps de Jonas, une « prophétie » est faite pour ne pas se réaliser si le peuple entre en prière.
    Que Dieu Tout-Puissant exauce notre prière

    Origine : cite de l’Emmanuel
     
     
     
     

  21. Redigé par Marie Richard:

    Bonjour à tous,

    Oui, Thierry, Pâques avec les traces que Jésus laissent, le printemps dont tu parles, incitent à se préparer à quelque chose de beau, de joyeux. Je t’ai toulours dit que je prenais tes témoignages comme une grâce. Tout est grâce si on veut bien le percevoir ainsi. Merci à toi !

    Mais, qu’en est-il dans mon quotidien, avec les miens, de la pratique de ces beaux mots lancés comme-ça, à notre réflexion ?

    La Joie : Plein de petites joies se présentent à notre esprit seulement à prononcer ce mot. Mais quand on parle de la vraie Joie, c’est l’exaltation! C’est une émotion profonde qui vient de l’âme, habitée d’une Présence et de ses bénédictions.
    Celle qui demeure en moi, elle m’est venue du don d’amour que j’ai reçu quand nous nous sommes rencontrés mon mari et moi et de la marche que nous faisons depuis, avec la bénédiction de Dieu, d’un seul coeur, d’une seule âme qui nous fait grandir et qui déborde sur nos enfants. Immuable me semble-t-il et toujours là, même dans les grandes épreuves.
    Quand je veux qu’elle soit plus perceptible, en descendant plus profondément en moi, j’écoute ma musique, surtout sacrée. Elle me transporte, elle m’exalte et m’élève vers Celui que j’espère.

    «Jésus que demeure ma Joie.»«La Passion et ses nombreuses cantates»( J.S.Bach) «Sabat Mater» (Pergolesie) «Requiem» Lacrimosa, (Mozart ) «Le ciel a visité la terre» (Eucharistie)(Gounod)
    «La prédication aux oiseaux» (Franz Liszt) Et combien d’autres. Nous avons le choix.

    Sérénité : Elle m’est venue, voilà plusieurs années, quand j’ai apprivoisé l’idée de ma mort, l’idée de la maladie et de la souffrance. Maintenant, à mon âge où s’installe lentement la vieillesse, je l’ai presque «domestiquée. J’en ai fait une pensée quotidienne, comme disait Doris Lussier, philosophe et humoriste québécois. J’en ai fait ma compagne si quotidienne qu’elle ne m’effraie plus…ou presque. Au contraire, elle va jusqu’à m’inspirer des pensées de joie. On dirait que la mort m’apprend à vivre, à aimer la vie. La vraie mort, ce n’est pas mourir, c’est perdre sa raison de vivre. Parvenue au soir de ma vie, j’aime ma vieillesse. Je n’ai pas le choix. Je continue de sentir en moi un instinct de bonheur, que l’âge, sans l’étouffer, transforme en sérénité. Est-ce la grâce de la vieillesse ? La tranquilité d’esprit à qui l’expérience a donné le sens de la relativité des choses humaines ? Ah! je pense parfois à ma jeunesse mais pas souvent. Je marche…
    Avec l’espérance, vieillir est un accomplissement.
    « Si j’ai un dernier défi sur la terre, ce serait de transformer mon déclin physique en croissance morale. À mesure qu’on s’approche de l’autre monde, on se détache peu à peu des intérêts terrestres pour investir dans des valeurs éternelles. Celles qui seules peuvent combler l’immensité de notre espérance. D.L.» J’endosse ses paroles comme un gilet bien collé à mon corps. Puis, le plus important, j’essaie de transmettre ces valeurs à ceux que j’aime avant qu’ils atteignent leur fin de route. Je pense que pour être serein il faut être humble. Après avoir expérimenter nos limites et essuyer des échecs, après devoir s’abandonner, heureusement, il y a l’humilité.

    Bienveillance: Vouloir du bien, être bon pour les autres…Comme nous avons des occasions de se manifester car il me semble qu’il y a plus de malheur que de bonheur sur terre ?
    Depuis cinq ans déjà, j’ai une grande admiration pour mon fils et sa femme (42et39ans ) avec deux enfants de 8 et 6 ans.
    En avril 2007, nous apprenons qu’Helen fait un cancer du sein avec métastases à la colonne vertébrale. Pronostic très sombre.
    Deux familles et des amis…sous le choc. Tout le monde se mobilise dans la bienveillance, dans le service, dans la compassion et beaucoup dans l’espérance malgré la gravité de l’état.
    Les grand-mamans prennent en charge les petits, (1an et 3½ans à ce moment là,) en attendant de trouver une nounou. Mon fils passe deux mois à l’hôpital avec sa femme. Elle porte un corset du cou aux fesses afin que son dos ne casse pas; chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, perte des cheveux… Bref, la première année très difficile. Le groupe d’aidants forment une ronde serré autour d’eux.
    Pour faire une histoire courte, après 5 ans, elle n’est pas en rémission. Elle ne le sera jamais. Elle reçoit toujours de la chimiothérapie et un traitement intensif pour ses os. Elle fonctionne très bien avec de l’aide, (incroyable) fait du ski, vélo ect…mais a toujours ses métastases qui ont durcies. Elle est dans un état chronique et tant qu’elle pourra supporter la chimio. on continue. Ça fait deux fois qu’elle perd ses beaux cheveux. Jusqu’où pourra-t-elle se rendre ?
    C’est de cette grande bonté joyeuse que ce couple se sont donnés mutuellement et ont surtout entourés leurs enfants, s’oubliant complètement et ayant choisi la vie pour le plus longtemps possible, parce que les enfants ont besoin de leur mère et aussi de leur père.
    Ils vivent un jour à la fois et parfois je vois un miracle dans les yeux d’Helen qui se tient tellement debout, droite dans la toumente et comme si la maladie n’existait pas ou comme si elle était plus forte qu’elle. Savaient-ils qu’ils pouvaient être si bons, si forts, si bienveillants même à travers une si grande épreuve, même avec une épée suspendue au dessus de leur tête ?
    Quand je les vois avec leurs enfants, dans le grand champ en avant de chez-moi, faire monter des cerfs-volants dans le ciel ou dévaler les pentes dans la belle nature du Bon Dieu, je m’agenouille devant mon Dieu, le remerciant d’avoir placé les personnes humaines au centre de sa création et de permettre qu’elles deviennent presqu’aussi grandes que Lui, malgré leurs croix, dans la Joie, la Sérénité, dans la Bienveillance et en toute Humilité.

    J’ai réfléchi un peu longuement à ton témoignage Thierry. Pardonne-moi. Merci à tous. Pouvons-nous être comme des soeurs ou des frères ??? Je vous offre un mot de Mgr Camara :« Que vous soyez athées ou croyants, peu importe; si vous vous sentez frères, c’est que vous avez le même père.»

    Que Dieu vous garde dans son Amour

    Marie

  22. Redigé par laurence:

    Très beau billet Thierry, comme celui-de la semaine précédente d’ailleurs, où vous nous rappeliez que Jésus nous avait donné sa mère…Magnifique et réconfortant de se le rappeler parfois.
    Marie, je termine votre commentaire les larmes aux yeux. J’ai l’âge de votre fils, j’ai une maladie différente de celle de votre belle-fille mais incurable, et je vois avec vos yeux cette petite famille jouer dans le champ, vivre chaque jour avec tant de force et de joie malgré tout. Je vis avec une épée au-dessus de la tête qui menace ma vue et non ma vie, et moi aussi je vis chaque petite joie le plus pleinement possible. Ce que je me suis forcée à faire au départ est devenu naturel, comme une seconde nature, et je m’attache aussi à transmettre ce message essentiel à mes enfants : vivre, comme si chaque jour devait être le dernier, s’émerveiller de la beauté de la création, combattre la souffrance et l’angoisse pour qu’elles ne prennent pas toute la place, remercier Dieu malgré la maladie qui nous frappe ou le mal que l’on rencontre, laisser son coeur se gonfler de gratitude pour chaque noueau matin qui nous est offert…
    Quant au passage sur la vieillesse, je le trouve également bouleversant car tellement optimiste! On a envie de vous suivre, Marie, sur ce chemin de la vieillesse qui fait malgré tout si peur quand on est à la moitié (statistiquement parlant!) de sa vie…
    Je vais prier pour Helen, pour votre fils, pour tous ceux qui choisissent la vie malgré tout. Et pour tous ceux qui ne trouvent pas la force de réagir ainsi. Que le Seigneur leur vienne en aide.
    Belle semaine à tous.

  23. Redigé par alladin:

    bonjour a tous et bonjour Marie

    Marie, un beau témoignage que tu nous ecris, tu dis :J’ai réfléchi un peu longuement à ton témoignage Thierry. Pardonne-moi. Merci à tous. Pouvons-nous être comme des soeurs ou des frères ??? Je vous offre un mot de Mgr Camara :« Que vous soyez athées ou croyants, peu importe; si vous vous sentez frères, c’est que vous avez le même père.»

    chaque jour , il faut consacrer au Seigneur notre famille, nos proches et tous ceux que nous ne connaissons pas car nous sommes tous frères et soeurs dans le Christ.
    aussi , si vous le voulez bien je prierai pour vous et votre famille.
    et croyez moi comme je l’ai déja dit une fois, croyez a ce monde d’amour qui est a notre porte.
    alléluia, Christ est VRAIMENT ressuscité.
    amen

  24. Redigé par Marie Richard:

    Ah! chère petite soeur Laurence, j’ai pensé à toi en même temps que j’écrivais sur Jean-François et Helen. J’ai pensé à tous ceux et celles qui se retrouvent dans la même situation et souvent, qui ne savent pas combien ils sont courageux-courageuses. « Ce que je me suis forcée à faire au début, est devenu comme une seconde nature…»
    Tu vois, toi aussi tu as oublié ton courage, ta bienveillance…
    Tu t’en vas sur ton chemin, faisant fi de l’épée suspendue. Je sens chez-toi, un nouveau regard encore plus puissant que la vue et celui-la, tu ne le perdras jamais.
    Je t’aime Laurence et moi aussi je prie pour toi.
    Merci pour tes bons mots à mon égard et que l’Amour de Dieu se lève avec toi chaque matin.
    Marie XXX

  25. Redigé par Elisabeth:

    Chère » la petite rien du tout »
    Sur une bouche de métro
    Quand j’avais 20 ans
    C’était il ya longtemps
    J’ai eu reçu un choc qui a change
    ma vie. plus tard protégée par
    le feuillage d’un arbre qui m’a
    fait aimer tous les autres reçu
    une vision qu’il me serait inespéré
    de pouvoir partager avec vous
    Donnez moi un signe
    Faites moi signe

  26. Redigé par Elisabeth:

    Chère » la petite rien du tout »
    Sur une bouche de métro
    Quand j’avais 20 ans
    C’était il ya longtemps
    J’ai eu reçu un choc qui a change
    ma vie. plus tard protégée par
    le feuillage d’un arbre qui m’a
    fait aimer tous les autres reçu
    une vision qu’il me serait inespéré
    de pouvoir partager avec vous
    Donnez moi un signe ou
    Par l’intermediaire de Thierry
    S’il le veut bien
    Faites moi signe

  27. Redigé par Brigitte:

    Merci Marie pour ces témoignages de votre vie quotidienne;ils viennent éclairer ce que Thierry suggère sur l’humilité. Quelle dose d’humilité vous avez su développer pour vieillir si sereinement , pour accepter la maladie si courageusement et éprouver malgré tout des moments de joie! Votre exemple remet à une juste place ce que je peux vivre par moment.Ce sont vraiment les valeurs spirituelles et la grâce de Dieu qui peuvent faire vivre dans ces moments. Que nos pensées priantes puissent adoucir votre vie familiale.
    Brigitte

  28. Redigé par Marie Richard:

    Toi aussi Alladin, tu es dans la confrérie frères et soeurs. Mais oui,je veux bien que tu pries pour nous. Tes témoignages sont toujours remplis d’espérance. Même si notre foi est boiteuse parfois, l’espérance est toujours là.
    Merci pour tes bons mots et échange de prières.
    Sois bénie !
    Marie

  29. Redigé par Hombeline:

    Marie Richard, quand on vous lit vous nous donnez l’impression d’être très jeune ! la jeunesse de coeur sans doute !

    Et merci pour votre « long » message relatant votre parcours difficile et l’accompagnement de vos enfants si éprouvés. Vous êtes très courageuse et vous nous aidez par votre témoignage admirable.
    Et quelle aisance dans vos propos, beaucoup ici ont l’art d’écrire facilement quand d’autres peinent à trouver les mots justes. Moi aussi, j’apprécie beaucoup la musique sacrée….

    Je retiens de vous : bienveillance, vouloir du bien, être bon pour les autres… Merci à vous et à Thierry qui permet ces échanges amicaux et enrichissants.

  30. Redigé par Marie Richard:

    Merci à toi aussi Brigitte. Quand mon coeur pleure parfois pour mes enfants, je cours sur la plage, par la pensée, et je les revois sur le bord de la si belle et grandiose mer, dans le sable chaud où ils vont chaque année. Je regarde leurs châteaux avant qu’ils ne soient emportés par les vagues. J’admire les prouesses de mon fils, Jean-François, affrontant le vent et les vagues sur sa planche à voile et je contemple ma belle grande Helen, dont le regard se perd dans des horizons inconnus… Comme tu dis, ce sont les valeurs spirituelles et la grâce de Dieu qui nous font vivre dans ces moments…plus la grandeur de Sa nature.
    Ce que je te souhaite de tout coeur!
    Union de prières et que Dieu te garde !
    Marie

  31. Redigé par Louis-Antoine:

    Je souscris également aux propos de Michael Lonsdale que j’ai beaucoup admiré dans le film  » Des hommes et des dieux ».

  32. Redigé par Marie Richard:

    Oh! J’aime ça Hombeline. Je ne pensais pas que mon écriture faisait jeune. Je me sens jeune et je crois que l’on peut rester jeune toute la vie. Alors quand j’écouterai ma musique, je penserai à toi.
    Merci pour ton appréciation.
    Sois bénie ! Marie

    N’oublie pas:« Celui qui ajourne le moment de bien vivre est comme le paysan qui attend que la rivière ait fini de couler.»
    (Un vieux poète latin ?)

  33. Redigé par laurence:

    Merci Marie.
    Comme Hombeline, j’adore cette jeunesse qui transparaît dans ton écriture (en tant que « petite soeur », allez, je me permets de dire « tu »!).
    Le message d’hier m’a encore mis les larmes aux yeux, cela devient une habutude! Que de choses gentilles, peut-être parce que tu ne me connais pas « pour de vrai » comme disent les enfants!!!

    Je plaisante, mais c’est vrai que pour moi le courage c’est de faire quelque chose de très compliqué ou de très douloureux. Le plus dur est le premier pas, après, malgré les embûches, le pli est pris et ce qui semblait insurmontable au départ devient la vie, notre vie, et la moindre des choses est de la vivre à fond, sinon, quel intérêt?
    Nous ne sommes pas les uniques responsables de notre bonheur mais nous en sommes les artisans. Je dis souvent aux enfants que la vie est comme une partie de cartes, nous jouons avec les cartes qui nous sont données, parfois en cours de partie on peut en reposer une et en tirer une autre. Sera-t-elle meilleure? Sera-t-elle pire? Nous ne choisissons pas les cartes qui nous sont données, mais nous devons en tirer le meilleur, pour nous et pour les autres (là, la métaphore avec le jeu ne tient plus, car il n’est plus question de gagner contre les autres mais avec les autres! C’est la limite de cette comparaison un peu hasardeuse…).
    Mais le fondement de tout cela, le moteur de cette envie de vivre, le ciment, le lien, n’est que l’amour. Amour de Dieu, amour de nos proches, de notre amoureux, de nos enfants, de nos amis chers.
    « Qui a envie d’être aimé? » Tout le monde!
    C’est cet élan vital qui à mon avis nous aide à déplacer les montagnes, à concilier l’inconciliable, à toucher le bonheur au coeur même du malheur. C’est cet élan qui nous aide à garder la foi malgré tout ce qui pourrait parfois nous laisser croire le contraire…

  34. Redigé par jasmin:

    que de bequx temoignages emouvants qui touchent le coeur et nous
    font sentir unis freres et soeurs en notre seigneur par ce partage
    donne et recu merci a tous

  35. Redigé par L.N:

    Linda a 19 ans et elle est atteinte d’un cancer , vous ne la connaissez pas , moi non plus , mais L’Esprit Saint a conduit sa maman à mon bureau ce matin pour me porter son arrêt de travail , j’ai vu son si joli visage sur sa carte vitale et depuis mon coeur est bouleversé.
    Alors je vous demande juste si vous pouvez prier pour elle afin qu’elle obtienne la paix intérieure
    Merci à tous et que Jésus vous accompagne

  36. Redigé par Odile:

    + « Joie, sérénité et bienveillance » : « Ce n’est pas une récompense, c’est une conséquence du don de Dieu » comme l’explique C. Lesage dans la Croix d’hier pour son commentaire de l’évangile d’aujourd’hui.

    « Tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Enfant de Dieu comme l’est Jésus, aimé du Père. Tout l’évangile de Jean nous montre ce qui se passe lorsqu’on accueille l’esprit de Dieu (…) Bref, la découverte d’une vie qui jaillit en abondance, la vie éternelle. Ce n’est pas une récompense, c’est une conséquence. C’est pour cela que ceux qui ne veulent pas croire ne la reçoivent pas, ils ne peuvent la goûter, ils ne peuvent l’expérimenter, cette vie en abondance, ils la refusent en refusant de croire … « Si tu savais le don de Dieu » dit Jésus à la Samaritaine ».

    + L’humilité est une vertu difficile qui n’est jamais loin de l’orgueil… comme on peut parfois en faire l’expérience en ressentant sa morsure. A lire dans «La foi des démons » de Fabrice Hadjadj :

    « Le démoniaque n’est pas tant de vouloir le mal que de vouloir faire le bien par ses seules forces, sans obéir à un Autre, dans un don qui prétend ne rien recevoir, dans une espèce de générosité qui coïncide avec le plus subtil orgueil ».

    Et dans l’introduction page 13 à propos de Lc 12,47-48 : « Ces versets là, sans soute, les « cathos » ne veulent pas trop les entendre. C’est pour les leur rappeler, nous les rappeler comme une banderille plantée au flanc de notre conscience, que je voudrais donner à lire les lignes qui vont suivre.
    - Quel est celui que je nomme « catho » ? (…) Un chrétien qui tourne court. Un témoin qui ne va pas jusqu’au bout. Un catholique sans le « hic », et même trois fois sans lui, je veux dire se dérobant devant le hic du problème, devant le hic de l’ici et maintenant, et devant celui de la coupe sanglante : Hic est calix… Soit un pauvre type comme moi ».

    Soyons des catholiques et non des « cathos qui tournent court ». J’aime beaucoup cette invitation.

    Pensées pour tous et à vous, Marie, qui m’avait beaucoup aidée sans en avoir conscience en fin d’année dernière.
    Bien à tous,
    Odile

  37. Redigé par Catherine87:

    Bonsoir Thierry, bonsoir Marie Richard, bonsoir L.N.,
    bonsoir à tous,

    Je suis toujours étonnée du courage des malades et des victoires jours près jours sur la maladie, je prierai Marie pour Helen et Jean-françois qui font preuve d’un grand courage dans l’épreuve, je prierai aussi L.N. pour cette petite Linda pour qu’elle trouve la force de surmonter la maladie. Que le Seigneur les porte et les aide !

  38. Redigé par Doris:

    Qui s’engage à marcher sur la Terre avec Jésus de Nazareth s’engage sur un chemin de souffrance et de mort certaine de son corps. Qui s’engage à marcher sur la Terre avec Le Saint Esprit – don du mortel à L’Eternel – s’engage sur le chemin de Jésus de Pâques – de La Vie Eternelle avec Père Fils et St Esprit. (Joie)

    Pour que l’âme vive, le corps doit mourir. (Sérénité)

    Petite Thérèse dit : « Qu’il est bon pour moi celui qui sera bientôt mon fiancé, qu’il est divinement aimable en ne voulant me permettre de m’attacher à AUCUNE chose créée ! Il sait bien que si il me donnait seulement une ombre de BONHEUR, je m’y attacherais avec toute l’énergie, toute la force de mon cœur ; cette ombre il me la refuse, il aime mieux me laisser dans les ténèbres que de me donner une fausse lueur qui ne serait pas lui !… » (Bienveillance)

    Oui TOUT EST GRACE ! (Humilité)

    En grande union de prières avec ceux qui souffrent dans leur chair et dans leur âme, et tous ici… et un gros soleil de mon île
    Doris
    T.

  39. Redigé par L.N:

    Merci Catherine pour vos prières , quand j’ai connu l’histoire de Linda , j’ai aussitôt pensé à Chiara Luce .
    Que Dieu vous bénisse
    (ps : j’aime votre prénom , c’est celui de ma maman)
    Amitiés
    Hélène

  40. Redigé par Hombeline:

    Marie, j’ai bien pensé à vous aujourd’hui, j’ai écouté le Stabbat Mater de DVORAK, j’aime bien aussi le Requiem de Verdi et celui de Mozart bien sûr….

    Je pense à vous doublement car « Hombeline » est mon pseudo, je porte un prénom composé dont le premier est Marie et une de mes petites filles de 8 ans se prénomme Marie aussi.
    Je repense à Bienveillance : Vouloir du bien, être bon pour les autres.
    Merci Marie pour ce que vous m’avez donné en attendant le message de Thierry demain.
    Amitiés à tous et à Thierry.

  41. Redigé par Catherine87:

    Merci Hélène pour votre gentil message, souhaitons que Linda guérisse que ce ne soit pas aussi gravissime que Chiara Luce, certaines personnes guérissent du cancer, j’en suis témoin dans ma famille avec l’aide de Dieu. Elle devra se battre, mais c’est possible de guérir.
    Que Dieu vous bénisse aussi, (Hélène est un joli prénom).
    Amitiés
    Catherine

  42. Redigé par Marie Richard:

    Odile, c’est surprenant de te lire et d’apprendre que je t’aurais beaucoup aidée ???? Je le prends comme un cadeau car si je t’ai aidée sans m’en apercevoir c’est super. C’est certain que ça vient de Lui qui souffle sur nos âmes et dont le vent a atteint la tienne.
    Bon vent !
    Marie

  43. Redigé par Marie Richard:

    Oui, bien moi c’est ton pseudonyme qui m’intrigue, Hombeline ?
    Si je t’ai donné…c’est que tu étais ouverte à recevoir.

    Pour le Stabat Mater, comme c’est touchant! Quels sont ces hommes qui ont été vraiment inspirés pour écrire ainsi des musiques divines ?
    Quelle bienveillance de pensée à moi pendant ton écoute.

    « Quand tu bois de l’eau, pense à la source.» (prov.oriental )

    Merci à toi pour tes bons mots et pour ta pensée.
    À demain pour une autre «virée» introspective, spirituelle, dans la Foi avec Thierry.

    Marie, la toute jeune de coeur et virtuellement car si tu voyais mon corps, il me trahirait… le traître…

  44. Redigé par Béa:

    Cher Thierry,
    Je n’ai pas le temps d’écrire mais je veux juste dire que ce message de ce matin m’émeut parce qu’il est comme une lettre que vous « nous » adressez et qui justement donne un contour à ce « nous ».
    Et puis il y a une confiance qui me touche dans cette façon d’aborder ce sujet de l’humilité, dont j’ai l’impression qu’il est pour vous une souffrance.
    Je me sens concernée par cette réflexion.
    Chère Marie,
    Depuis mercredi tu es dans mes pensées et dans mes prières avec Helen et sa famille. J’irai bientôt dans un monastère dédié à Marie et j’y prierai pour les mères malades et particulièrement pour Helen.
    A plus tard, amicalement,
    Béatrice

  45. Redigé par la-petite-rien-du-tout:

    Elisabeth tapez la-petite-rien-du-tout sur google et vous aurez la possibilité de communiquer avec moi, comme vous le demandez.
    L’Eglise catholique a intégré dans sa doctrine en 2011 que la mort est un processus, càd que la mort terrestre ouvre sur la zone de la mort que Jésus a appelé l’ombre de la mort sur mon site. C’est important de savoir que tout n’est pas joué à la mort terrestre comme le disait Thomas d’Aquin. Cela montre que le ciel n’est pas ouvert seulement à la petite poignée d’humains qui ont pu avoir connaissance de Jésus sur terre!
    Ma prière vous accompagne

  46. Redigé par Mona:

    Joie , sérénité, bienveillance : c’est vrai que ce sont les fruits de la prière donc de la Foi vécue ! Encore une fois, Thierry, je suis heureuse de te lire et de voir que tes correspondants se nourrissent aussi de tes écrits . Moi aussi , j’aime bien cette période après Pâques : lumineuse , ensoleillée parfois , et qui incite à la méditation !
    Bonne semaine !
    Mona

  47. Redigé par Esclarmonde:

    J’admire aussi beaucoup Michael Lonsdale et je souscrit de tout coeur à ses propos. Quant à « Golgotha Picnic », il n’existe que grâce à des subventions, je pense que les vrais amateurs de théâtre, qu’ils soient chrétiens ou pas, attendent autre chose d’une oeuvre d’art, la beauté par exemple….

Laisser un commentaire