nous, pas je

Quand je suis rentré de vacances, j’ai trouvé, dans l’immense pile de mon courrier, au milieu des publicités, des innombrables factures, des courriers de la banque, de quelques cartes postales destinées à mes enfants, de journaux promotionnels d’hypermarchés… une enveloppe épaisse, à mon nom. Suspense…

A l’intérieur s’y trouvait un dossier de presse, un DVD et un petit livre, « La vraie vie en Dieu » de Vassula Ryden. Intrigué, j’ai parcouru le résumé en quatrième de ouverture du livre. Vassula Ryden, ancienne joueuse de tennis professionnelle, ancien mannequin, femme d’un diplomate suédois a un beau jour renconté Jésus, en faisant son marché. Orthodoxe de famille, elle n’était pas particulièrement croyante, ni intéressée par la question, comme je l’étais avant de rencontrer Jésus. Mais le cas de cette femme diffère du mien, car, à en croire ce que raconte le livre, Jésus lui dicte tout ce qu’elle doit écrire… Le dossier de presse, que j’ai feuilleté, montrait que tout un aéropage d’autorités de l’Eglise avait authentifié sa démarche, ne trouvant au fil des ans aucune erreur théologique chez cette croyante débutante.

Intéressé per cette aventure qui ressemble, sans lui ressembler, à la mienne, j’ai regardé le DVD. Cétait une conférence donnée par cette Vassula en France, il y a une dizaine d’années.

J’ai tout d’abord constaté que notre relation avec Jésus n’avait rien à voir l’une avec l’autre ; cette femme est différente de moi, elle parle quotidiennement avec Jésus ! Il s’adresse à elle, et elle entend sa voix. Il lui demande de prendre des notes. Ils discutent ensemble, c’est tout juste s’ils ne papotent pas… Moi je sens sa présence palpiter en moi, je l’aime, je devine parfois les signes discrets qu’il m’adresse. Mais je ne l’ai jamais entendu me parler directement.

Je suis d’un naturel curieux et j’ai continué de regarder ce témoignage. Peu à peu, malgré nos différences, qui creusaient un fossé entre cette femme et moi, je me suis quand même rapproché d’elle, tant je reconnaissais dans son discours tout simple, le même Jésus, sa même façon de faire avec moi. La façon dont il a été chercher cette femme dans sa vie, les signes qu’il place sur son chemin, ce qu’elle comprend désormais de la vie et surtout de sa relation d’amour avec Dieu… Mille détails, au milieu de ce récit éxotique, me parlaient, me touchaient, me donnaient envie de pleurer et de rire à la fois.

Un des dialogues entre elle et Jésus m’a frappé. Alors que Jésus vient de lui demander de se mettre à sa table de travail car il a des choses à lui dicter, elle se rappelle qu’elle a un rôti en train de cuire au four et qu’elle devrait l’éteindre maintenant. Jésus, qui la sent perturbée, lui demande : « Que se passe-t-il Vassula ? Quelque chose te préoccupe ?… » Vassula répond du tac au tac, ironique : « Comme si tu ne savais pas, Seigneur ! » Le public dans la salle rit à cette réponse. Vassula poursuit : « J’ai mis un rôti à cuire dans le four et si je ne vais pas l’éteindre tout de suite il sera brûlé… Alors, si tu permets, je vais aller dans la cuisine un instant. » Jésus lui répond : « Non Vassula, tu ne vas pas aller dans la cuisine éteindre le four, nous allons y aller ensemble, tous les deux… »

Cette réponse m’a ému. Vassula explique qu’elle a compris ce jour-là que Jésus est toujours avec elle, comme avec chacun d’entre nous, et à chaque instant, même les plus anodins. Et que, par conséquent, l’ère du  je était terminée. On ne doit plus dire je, ou penser je sans même y penser, on doit dire nous, penser nous, et cela change tout. Ce n’est plus « demain je vais enfin parler à mon patron », mais « demain, nous – Jésus et moi – allons enfin parler à mon patron ». Fini, « je vais préparer un bon petit plat pour ma chérie », désormais « nous allons préparer un bon petit plat pour ma chérie ». Nous allons travailler chaque matin, nous grondons mes enfants, nous nous dépêchons car nous sommes en retard, nous profitons de ce bon verre de vin, nous allons faire la fête avec mes amis, nous réfléchissons à ce problème qui nous tracasse…

C’est vrai que ça change tout.

Saint Paul a dit : « Rendez-vous puissants dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force ».

PS: devant l’avalanche de protestations, je tiens à préciser qu’en aucun cas je ne fais l’apologie de Vassula, ni n’affirme croire dans le fait qu’elle parle a Jesus. En visionnant son DVD, j’ai juste trouvé que cette idée de distinguer le « je » du « nous » était intéressante.

01/09/2012

76 commentaires

  1. Redigé par daniele:

    Bonjour Thierry,

    Je lis dans wikipedia que cette femme n’est pas reconnue par l’église catholique comme voyante et que l’on ne doit pas se fier à ce quelle dit. Qu’en est-il exactement ?

  2. Redigé par Hombeline:

    Cher Thierry,
    Depuis que mon mari est décédé je me suis surprise à dire très souvent « on » quand je parle d’une action que j’ai faite ! Je trouve cela étrange, parce qu’avant en parlant de moi je disais toujours « je » ce qui est normal.
    En ce qui concerne l’expérience de cette femme, je n’adhère pas totalement. On nous dit que le malin singe les manifestations de Dieu ! Car le Seigneur qui parle sans cesse, est-ce crédible ?
    Mais bien des saints ont vécu de tels expériences ! Alors, que croire !…..
    Mais il est vrai que nous croyons que Jésus nous accompagne toujours, et nous sommes tellement distraits que nous ne le remarquons pas trop. Mais vous Thierry avez fait un tel cheminement depuis votre conversion, vous vivez coeur à coeur avec Jésus.
    Bonne semaine

  3. Redigé par Sophie:

    Bonjour à chacun,

    Ce récit m’intrigue…et je suis allée lire un peu le site de cette personne.
    Avec honnêteté, elle y publie les échanges qu’elle a eu avec la congrégation pour la Doctrine de la foi, qui lui demandait certaines clarifications… Le résultat reste peu clair tant les points de vue sont exprimés dans des styles éloignés : Vassula s’y exprime en ayant recours à un style propre, marqué par des visions…en face, les théologiens parlent dans leur style, très codifié… »Ca parle » de part et d’autre … mais cela ne ressemble pas à un vrai dialogue.

    On trouve ailleurs un communiqué récent – oct 2011 – des évêques de la région PACA qui expriment leur réserve de manière assez nette.

    http://forumarchedemarie.forumperso.com/t5824-vassula-ryden-mise-en-garde-des-eveques-de-marseille

    Pour ma part, la forme de la communication relatée par Vassula entre
    Jésus et elle me laisse perplexe.
    Autant les dialogues entre Jésus et Don Camillo me font rire, autant ils me semblent appartenir au registre de la pure fiction.
    Comme tu l’as dit toi-même Thierry, la manière – au moins la plus connue – de s’y prendre de Jésus pour entrer dans la vie de quelqu’un, c’est la douceur, une forme de discrétion…et surtout un grand respect de la liberté de l’intéressé.

    La forme de messages dictés aussi directement sur des points aussi précis me chatouille désagréablement : cela me semble bien intrusif !

    Ceci dit, chercher à vivre en union avec le Christ me semble juste.

    Par contre, cette union ne sera a mon sens jamais une fusion, une sorte de dissolution de l’un dans l’autre mais un dialogue intime et libre entre Jésus et chacun de ses amis.

  4. Redigé par Catherine87:

    Bonjour Thierry,
    Etrange histoire… »Nous » à la place de « Je », cela change tout !
    Jésus n’est-il pas avec nous jusqu’à la fin des temps ?
    Pour ma part, il est une petite voix au fond de moi, il m’adresse parfois des signes aussi.
    Mais pour être honnête, en ce moment je ne l’entend pas…
    Bonne semaine

  5. Redigé par marie-france:

    Moi non plus je ne l’entends pas…J’appelle, chaque jour ou presque, en des formes diverses…Je ne reçois que l’écho du vide et la prière solitaire ne me renforce pas, il me semble même qu’elle m’affaiblit…

    Votre histoire, Thierry, ne me lasse pas de perplexité ( envie de comprendre alors que peut être, il n’y a qu ‘à recevoir et rien à comprendre), d’ardeur à continuer à appeler, à prier. (quel bonheur ce diner baulois du 14 aout! quelle grâce…)

    Jusqu’à quand aurais je le désir de Lui parler, de L’implorer? Qui m’aidera à poursuivre ce chemin semé d’embûches et de signes, assurément venant de Lui , mais si difficiles à décrypter? Où est la place qu’il me désigne?Pourquoi suis je sourde et aveugle?

    Ce dialogue à la « Don Camillo » ne me convainct pas; il pourrait être éblouissant, il est presque burlesque…Tant mieux s’il anime cette femme, elle est comblée, et sans doute sa foi a t-elle une incommensurable intensité, qui ne peut que fragiliser encore le si modeste parcours qui est le mien et celui de tant d’autres..

  6. Redigé par Véronique Belen:

    Je suis convaincue à 100 % que Vassula Ryden est un faux prophète. C’est très dangereux de se laisser prendre à son discours. On finit par la croire elle davantage que l’Evangile. Ses adeptes fonctionnent comme une secte. Elle donne des conférences, impose les mains et les gens perdent connaissance. Tout cela n’a rien à voir a

  7. Redigé par Véronique Belen:

    Je suis convaincue à 100 % que Vassula Ryden est un faux prophète. C’est très dangereux de se laisser prendre à son discours. On finit par la croire elle davantage que l’Evangile. Ses adeptes fonctionnent comme une secte. Elle donne des conférences, impose les mains et les gens perdent connaissance. Tout cela n’a rien à voir avec le Christ, et l’Eglise a eu bien raison de mettre énergiquement en garde contre elle. D’ailleurs elle a été excommuniée il y a quelques mois par l’Eglise orthodoxe. Ne vous laissez pas manipuler par cette nébuleuse, Thierry !

  8. Redigé par Thérèse:

    Bonjour Thierry,
    Oh,oh! Vous nous emmenez où cette semaine Thierry? Sur des chemins peu sûrs!
    Danièle a été bien avisée d’aller voir sur wikipédia! je l’y ai suivie et ne suis pas à l’aise du tout! Je me dis prudence! et je fais confiance aux évêques de la région PACA.
    Je partage tout à fait le point de vue de Sophie et, particulièrement ses dernières lignes. Il faudrait des compétences que je n’ai pas en théologie, en anthropologie, en psychologie etc… pour comprendre ce qu’impliquerait cette » dissolution de l’un dans l’autre » comme elle l’exprime si bien. Mais faut il être si savant pour être simplement chrétien? Je ne le pense pas.: »Je te remercie, Père d’avoir… révélé cela aux petits »
    La présence du Christ en nous est , le plus souvent et pour la plupart d’entre nous je pense, comme celle de ceux que nous aimons: notre conjoint, nos enfants, nos amis et de nombreuses personnes. Nous continuons à vivre notre vie propre. Le Christ vit en nous, oui. Nous pouvons nous adresser à Lui à chaque instant, c’est vrai. Il nous fait signe aussi, mais en toute discrétion. Il nous fait signe, mais il nousl faut les lumières de la foi pour le voir et encore, parfois,il se tait, comme le dit Catherine. Pourquoi? sans doute veut-il nous lacher un peu la main (sans jamais nous abandonner) pour nous laisser grandir en autonomie, comme nous le faisons pour nos enfants afin qu’ils fassent leurs propres choix et qu’ils aient l’occasion de se frotter à d’autres expériences nécessaires à la croissance.
    le livre de Maurice Zundel « je est un autre » pourrait peut-être nous éclairer sur le sujet de le Présence en nous, faite de respect de notre liberté. Présence aimante et non intrusive.
    Pardonnez moi, Thierry,si j’ai pu vous paraître un peu brutale dans ma réponse à votre lettre de ce matin. Ce n’était pas mon intention.
    Je vous remercie pour votre persévérance sur ce blog. Je relis peu à peu les premières lettres et les commentaires .J’apprends beaucoup, cela me stimule. Merci. Je vous souhaite une bonne semaine.
    Thérèse

  9. Redigé par Thérèse:

    Je viens de lire le texte de Véronique Ça a le mérite d’être clair!
    Thérèse.

  10. Redigé par claude:

    Bonjour Thierry , bonjour à toutes et à tous . Surtout ne nous laissons pas manipuler par Vassula , ainsi que le dit Véronique , cette personne est un faux prophète , il arrive qu’il en surgisse un de temps en temps ! elle se prend pour une gourou ,
    je suis allée voir aussi son site , cela m’affole . Faisons confiance aux évèques de la région PACA et ignorons cette personne tout en mettant en garde celles qui se laissent prendre à son jeu .
    Thierry , je suis certaine d’ailleurs que vous ne croyez pas un mot de son baratinage !
    Amitiés
    Claude

  11. Redigé par Michelle:

    Tous vos messages sont bien intéressants, mais oui, sachons résister à ce témoignage, c’est étrange. Cette personne me rebute, aussi, n’adhérons pas « tête baissée ».
    Le message de Thierry tombe en général bien avec mon vécu de la semaine. Merci Marie-France et Véronique. Souvent, je me lasse de la prière ne sentant pas de réponse.
    Et pourtant ? Il m’est arrivé une étrange « chute » cette semaine. »Tête baissée » au sens propre. Je laisse les détails. N’ayant plus d’équilibre sur mes jambes, elles se sont dérobées à la sortie d’une clinique et je déboulais vers un poteau à angle en béton. Arrivée à 40 cm je me suis vue heurter de ma tête cet angle et me fendre pour le moins le crâne, et là, j’ai réussi au dernier moment à tendre mes mucles vers l’arrière et à me retenir, ce qui ne m’arrive pas habituellement, je tombe. Je voyais ma mort arriver, j’étais terrorisée en un espace infime de temps de mourir ainsi. J’ai tremblé longtemps après et j’avais mal partout de l’effort fait, mais j’ai dit aussitôt merci Seigneur. J’ai fait un effort, mais j’ai inexplicablement été tirée vers l’arrière au dernier moment fortement. Je suis très reconnaissante à Dieu, moi qui ai peu d’estime de moi-même, je me suis dit peut-être suis-je aimée plus que je ne le crois. Je ne sais pas.

  12. Redigé par Véronique Belen:

    Il y a lieu de rendre grâce à Dieu, Michelle ! De Lui en tout cas, nous sommes toujours aimés davantage que nous le croyons…

  13. Redigé par Walter:

    今度はおかしいですね。。。時々誰も信じれなう,

  14. Redigé par Walter:

    C’est du japonais, a n’y rien comprendre certainement pour la plupart des lecteurs de ce blog mais, pour certains, pourquoi pas…..

  15. Redigé par Béa:

    Bonjour Thierry, bonjour à tous,

    Je suis moi aussi allée me renseigner sur internet et le moins qu’on puisse dire c’est que Vassula Rhyden est très controversée et guère appréciée de l’Eglise!

    En 95 J. Ratzinger parlait de  » caractère suspect » du témoignage de cette femme, de « langage ambigu » et de « prétendues révélations célestes » demandant aux évêques de n’accorder « aucune place dans leur diocèse à la diffusion de ses idées ».

    Comme il est dit plus haut le Patriarche de Constantinople critique également son enseignement fondé sur un supposé dialogue direct avec Jésus, et parle de « confusion spirituelle ».

    Thierry, la ressemblance avec votre témoignage me paraît vraiment bien ténue et tant mieux! En tout cas votre histoire me semble plus extraordinaire que celle de cette personne et me touche infiniment plus.
    Le côté surnaturel me met mal à l’aise, ce n’est pas tant une question d’y croire ou pas mais je ne reconnais pas les signes d’amour du Seigneur dans ces récits spectaculaires, ni sa délicatesse, ni le « doux regard » dont vous parlez. Et même si on voit sur je ne sais plus quel site une photo de la Vierge ( mais oui ) qui lui apparaît en plein meeting je reste dubitative.

    L’anecdote du four allumé m’en rappelle une autre très semblable dans un récit du même style: une femme dont j’ai oublié le nom ( espagnole il me semble) affirme être elle aussi en lien constant avec Jésus et Marie. Un jour alors qu’elle s’inquiétait de ne pas avoir débranché son fer à repasser Marie lui aurait dit  » ne t’inquiète pas je l’ai fait »…
    Ce qui est plus troublant c’est que cette femme recevrait la communion en direct du ciel; l’hostie se matérialise sous ses yeux venant de nulle-part et ce devant témoins! Bon, pourquoi pas , je ne sais pas, mais je ne me sens absolument pas concernée dans ma foi par ce style d’apparitions.
    J’ai peut-être tort ( Bernadette Soubirou aussi était passée pour une affabulatrice) mais je ne ressens rien au récit de ces témoignages si ce n’est, encore une fois, un malaise, quelque chose de pas net.

    Michelle et Marie-France, il me semble que bien souvent on se rend compte des réponses de Dieu après coup. Par exemple telle relation apaisée et pour laquelle on se souvient tout d’un coup avoir beaucoup prié à une époque. C’est beau votre histoire Michelle.

    Je retiens une chose du billet de ce jour c’est le titre « nous, pas je ».

    Amicalement
    Béatrice

  16. Redigé par Marie:

    Pour ce qui est de Vassula Ryden, j’ai retenu, après avoir lu un article sur http://www.tlig.org/fr/frratz.html :

    …en 1996, le Cardinal Ratzinger sollicité par un groupe de prière de Guadalajara, au Mexique, dont les membres sont profondément touchés par les messages de La Vraie Vie en Dieu dit à propos de la « Notification de1995 concernant les points obscurs aussi bien que les aspects positifs de ses écrits » que cette notification est un avertissement, pas une condamnation. Il recommande la prudence et il conclut ainsi en citant saint Paul:

    «N’éteignez pas l’Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie ; mais vérifiez tout : CE QUI EST BON, RETENEZ-LE.»(I Th 5.19-21)

    Je ne connais pas Vassula mais une amie m’a offert deux livres dont l’auteur Française s’appelle Axelle. Elle-même reçoit des paroles du Christ qu’elle est chargée de transmettre. Elle est habitée par cette parole du Christ qui me touche moi aussi « Aime-les tous ». Certains sont dubitatifs face à ces écrits ; moi je me dis pourquoi pas. J’ouvre au hasard un livre et ce que je lis viens toujours me parler personnellement.

    Combien de voyants comme Bernadette Soubirous sont soupçonnés de fabuler, d’être faibles d’esprit et sont rejetés par l’Eglise ? Il faut un « sacré » courage pour témoigner dans ces circonstances.

    Ne dit-on pas : « Il est grand le Mystère de la Foi » ?

    Je m’en tiens à cette parole de St Paul à Timothée : « CE QUI EST BON RETENEZ-LE ».

    Ce soir je retiens NOUS pas je… ça change tout effectivement.

    Marie-C

  17. Redigé par Claire:

    Bonjour Thierry,

    Je viens de regarder le film…
    Je suis catholique moi aussi et me demande souvent comment porter le message de Jesus de manière concrète, dans une vie bien remplie puisque maman travailleuse de deux enfants :-)

    Votre film m’a donné une idée : je n’ai pas lu votre livre mais vais en acheter un exemplaire, et le faire tourner autour de moi. J’y mettrai un petit mot, invitant chaque lecteur à le transmettre à quelqu’un, après l’avoir lu…. Si tout va bien, il ne me reviendra jamais ! :-)

    J’en suis désolée pour vos affaires…. Je n’invite pas les gens à l’acheter !!
    mais ce sera je l’espère un bon coup de pub pour Jesus ! :-)

    Claire

  18. Redigé par Éric:

    Bonjour,
    Certains d’entre nous ont la joie de faire d’incroyables rencontres.
    Je,non Nous vous invitons à lire le livre de jean-marc podevin relatant son étonnante rencontre avec Dieu dans une chapelle au Puy-en-velay lorsqu’il partait sur le chemin de saint Jacques.
    Bonne lecture !
    Éric

  19. Redigé par Marie:

    Pour Claire : j’avais vu le film il y a quelques mois et la semaine dernière j’ai lu le livre… avec beaucoup de plaisir. Je vous souhaite de bons moments de lecture. C’est une bonne idée que vous avez de le faire circuler ; ce qui est bon doit être partagé pour porter du fruit.

    Marie-C

  20. Redigé par Hombeline:

    Bonjour,
    Informations complémentaires pour le livre de Jean-Marc Potdevin :
    Titre du livre : LES MOTS NE PEUVENT DIRE CE QUE J’AI VU.
    Et voici le lien de l’interview de Jean-Marc par KTO. Très beau !

    http://www.youtube.com/watch?v=qnpkkLDsP40

  21. Redigé par Loïc:

    Bonjour Thierry.
    Dans votre dernier partage, le  » Nous, pas Je « , m’interpelle et me fais prendre conscience que, pour me rapprocher de Jésus, il est bon de se nourrir de petites phrases  » mémo-techniques  » faciles à intégrer dans l’instant de nos quotidiens! En intégrant ainsi Jésus à chaque instant , en priant  » nous « , je ne peux que m’en rapprocher !
    Merci pour votre blog Thierry. Que la Paix de Jésus vous inonde, ainsi que tous les chercheurs de Dieu.
    Bien fraternellement.

  22. Redigé par Carole:

    cette femme dit elle vrai … est ce que cette femme extrapole … Dieu seul le sait .
    Ce que je sais en revanche , c’est que Dieu emploie plusieurs moyens pour se révéler à l’Homme et peut se servir de ceux qui l’aiment comme d’ « instruments  » pour mettre en garde , prévenir , rappeler aux Hommes qu’ IL est DIEU et qu’un jour il viendra juger le monde .

    Jésus est mon compagnon de route quotidiennement . Je lui parle , le prie , me confie en LUI comme si je parlais à un ami (et parfois je lui dis aussi ma colère) mais je n’ai jamais entendu sa voix de façon audible .
    A contrario à maintes reprises j’ai vu et compris qu’IL m’avait entendue par des réponses concrètes à mes prières , des signes .
    Je n’arrive pas bien à expliquer avec des mots qui est Jésus , le fils de Dieu et surtout comment je le ressens en moi mais je peux certifier qu’ Il est fidèle .
    J’ai 38 ans et celà fait 20 ans (depuis que je l’ai accepté dans ma vie ) que je peux certifier de tout mon être que Jésus est là à mes côtés jour après jour !
    ce n’est pas sur le moment qu’on s’en rend compte … c’est quand on a traversé des épreuves , qu’on a été gardé d’accidents , de divers dangers , que des réponses concrêtes à nos prières ont été apportées etc… qu’on dit c’est vrai , je ne peux plus dire « je  » , je dois vraiment dire « nous  » car Dieu , dans sa grande miséricorde ne m’a jamais laché la main.
    quand il dit  » Voici , je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde  » matthieu 28/20
    ce n’est pas une phrase lancée comme ça , en l’air .
    et « Si tu Crois ; tu verras la puissance de Dieu . jean 11/40  » ;-)

  23. Redigé par DeniseLep:

    Bonjour Thierry,

    Cette Vassula Ryden est une fabulatrice sans doute un peu dérangée, tout est inventé ; ni les autorités catholiques, ni les orthodoxes ne reconnaissent ses « révélations » qui sont pleines d’erreurs théologiques et autres…
    Ca dure depuis une vingtaine d’années.
    Ces révélations sont des faux, le fruit de son imagination… les témoins de Jéhovah s’en servent beaucoup mais ce n’est vraiment pas une référence.
    Les Eglises demandent d’ignorer cette femme et ses dires… Faites un tour sur Internet, vous serez édifié…

    Les Eglises demandent de l’ignorer…

    Allez faire un tour sur Internet

  24. Redigé par Marie:

    Rectification :

    A propos de Vassula, j’ai repris cette parole de St Paul qui me parait de circonstance :

    « N’éteignez pas l’Esprit. Ne prenez pas à la légère ce que disent le prophètes. Mettez tout à l’épreuve et retenez ce qui est bon ».

    Pardon : j’aurais dû vérifier avant d’écrire mais cette parole n’est pas citée dans une lettre à Timothée mais dans la première lettre aux Thessaloniciens chapitre 5 verset 19.

    Marie-C

  25. Redigé par Brigitte:

    Ciel! Thierry devient fou, fou de Dieu?!!!
    Les réactions de ce message laissent un goût amer, troublent et même angoissent: Hors de l’Eglise point de salut!
    Comme beaucoup d’internautes, j’ai tapé sur Googlle « Vassula Ryden », personne totalement inconnue pour moi.On pourrait y rester des heures, pour comparer ses écrits et ceux de l’Evangile mais pourquoi? Pour se persuader qu’elle est une « impostrice »?
    pour connaître sa démarche, risquer d’y adhérer, se laisser influencer et de ce fait se fourvoyer?
    J’ai écouté rapidement quelques vidéos de l’abbé Laurentin et d’elle même: à première vue pas grand-chose de scandaleux, je retrouve l’esprit de l’Evangile, mais il est vrai,je ne suis ni théologienne, ni exégète, ni personne ayant autorité dans l’Eglise encore moins psychiatre ou psychologue (est-elle folle?)
    Ma culture plutôt rationnelle me conduit souvent à être sceptique face aux apparitions, écritures automatiques, voix de l’au-delà, phénomènes para normaux et me pousse à vouloir nourrir ma foi par des lectures dites sérieuses (Zundel me tente en ce moment)
    Mais ces satisfactions intellectuelles sont loin, à mon humble avis, d’être les seules voies pour cheminer à la rencontre du Christ.Il faudrait s’interroger sur le pourquoi de l’existence des sectes, sur l’engouement pour des gourous.La soif spirituelle est-elle comblée par l’enseignement de notre Eglise? Les témoignages vécus, sincères me semblent souvent un meilleur tremplin. Je me rappelle , les lignes de votre livre, Thierry, concernant le dialogue avec votre mère « Ce qui me frappe dans ce que tu dis, c’est le fait que tout cela ai eut lieu dans un endroit médiocre, avec des gens ordinaires.Tu n’as pas été ébloui par un brillant professeur de faculté, ou un écrivain célèbre. »
    Jésus se révèle de multiples façons et pourquoi pas à Vassula?
    Est-ce le malin qui l’inspire, je ne le pense pas.Que faut-il penser des voix de Jeanne d’Arc, des apparitions de Lourdes, à Fatima , à Medjugorie? des guérisons du Père Tardif, de Marthe Robin?
    Les signes de Dieu sont personnels à chacun, tantôt discrets, parfois déroutants;savoir les discerner, c’est notre boulot.Avancer avec méfiance peut-être, prudence certainement.J’ai lu quelques lignes de Philippe Mac Leod que je trouve superbes:
    « La foi dans notre développement humain, constitue sans doute la relation la plus fine, la plus subtile dont nous soyons capables.Elle se nourrit de l’invisible de la vie.Elle traverse l’épaisseur du monde, les masques, les idéologies, elle aspire tout le bleu du ciel, qu’elle boit d’un seul et long trait. A quoi pourrais-je la comparer?A une onde, à une sonde qui plonge dans les replis de l’espace.Une antenne d’une sensibilité extrême, toujours dressée , qui capte une musique éparse qu’aucune oreille ne perçoit dans la rumeur grandissante dont nous nous enveloppons. »
    Le curé de ma paroisse nous avait demandé il y a une quinzaine d’années, à nous apprentis catéchistes de transmettre:Jésus n’abandonne pas ses créatures, il vous accompagne dans votre vie quotidienne, bien difficile à faire passer à des enfants de 9, 10 ans;l’un deux m’avait demandé si Jésus l’accompagnait à la boulangerie? sans doute avait-il peur d’aller chercher le pain tout seul.C’est donc ce titre: »Nous, pas je » que je retiens aujourd’hui, c’est loin d’être facile de s’approprier cette devise.
    Brigitte.

  26. Redigé par DeniseLep:

    Le fait de distinguer le JE du NOUS ou le NOUS du JE ne me plaît pas beaucoup non plus, car « l’originalité de l’homme », si je peux dire, ou le fait « d’être un homme (ou une femme ) » réside dans « sa liberté ».

    Dieu nous a voulu « libres »

    Alors, quoique nous fassions ou disions, c’est toujours nous qui avons j’ose dire « le dernier mot » ; même si nous sommes inspirés par Dieu qui nous habite (et bien sûr, nous pouvons en prendre plus ou moins conscience parfois), c’est nous qui décidons et pas Dieu, pas plus qu’Il n’agit à notre place…
    Ne cherchons pas des signes , Jésus nous a dit que nous avions eu le signe de Jonas et qu’il n’y en aurait pas d’autres,… ce qui a pour conséquence que Dieu nous laisse le soin de « Le révéler à tout l’univers » en : « étant ses yeux, ses mains, ses pieds, sa bouche pour transmettre sa Parole » etc…).

    Si nous disons NOUS et non pas JE, nous rendrons forcement un jour Dieu responsable de nos erreurs… Ce serait un peu trop facile !

    Quant aux apparitions et soi-disant miracles, même reconnus par l’Eglise!…!!!
    Celle-ci « dans sa grande sagesse », n’en fait et n’en a jamais fait des articles de FOI ; c’est à dire que nous ne sommes pas obligés d’y croire…

  27. Redigé par Joelle:

    bonjour Thierry, votre tres belle page me fait penser à St Paul qui écrit  » NOUS et l’Esprit Saint….. », l’Esprit Saint n’est ce pas Jésus qui vit en nous ? Je cite à nouveau St Paul, ST Paul, » ce n’est pas Moi, mais c’est Jésus qui vit en moi, »….. oui, JESUS est avec nous…. Ne nous dit il pas « JE SUIS AVEC VOUS JUSQU’à LA FIN DES TEMPS….

  28. Redigé par Namadie:

    je viens de prendre connaissance de tous les messages, je suis une « inconditionnelle » d’employer le : NOUS, lorsque l’on fait partie d’une équipe, D’un groupe, je crains énormément ceux qui parlent à la première personne !!!! ils se prennent tout simplement au sérieux, et en oublient les autres qui les ont aidés !!!! notre équipe à n ous c’est l’EGLISE, le NOUS EST donc DE MISE, n’en déplaise à certains !!!!

  29. Redigé par nicole 86:

    Je suis libre de dire à chaque moment Jésus : « Tu es ici avec moi », alors il devient juste impossible de faire comme s’Il n’était pas à mes côtés, ou mieux au creux de moi. Malheureusement, si souvent il m’arrive d’oublier de m’ouvrir à Sa présence. Il est de ma responsabilité de dire « nous » et de demander la grâce de le dire de plus en plus fréquemment.

    Bonne semaine à tous

  30. Redigé par DeniseLep:

    Lors d’une confession, j’espère que vous aurez le courage de dire JE et non pas NOUS.

    Réfléchissez un peu !

  31. Redigé par nicole 86:

    @DeniseLep

    Saint Paul a déjà fourni la réponse à votre remarque que je ressens comme acerbe.

  32. Redigé par Thérèse:

    Bonsoir,
    Et si nous nous mettions à pratiquer là maintenant tout de suite , ce que nous disons sur la présence de Dieu en nous? Il est notre Paix. Qu’il nous apporte la Paix dans nos échanges entre nous.
    Thérèse

  33. Redigé par emylia92:

    Bonjour à Thierry et à tous les intervenants.
    Je ne vais pas me prononcer sur la personne qui est évoquée dans ce billet, mais je voudrais insister sur la réponse de DeniseLep quand à la liberté de l’homme.

    L’un des arguments qui m’a le plus séduit dans le Christianisme, c’est qu’il se fonde sur la Liberté de l’Homme et c’est d’ailleurs ce qui fait la grandeur de l’homme. Toute l’expérience de la vie amène les humains à se déterminer le plus librement possible par rapport au bien et au mal. Ils sont responsables de leurs actes. Ils diffèrent en cela des animaux qui obéissent aveuglément à leur instinct que leur dicte la nature. Bien sur nous n’avons pas tous les mêmes conditions de vie. La vie sera plus clémente pour certains et impitoyable pour d’autres. Le summum de la dignité humaine, c’est de savoir s’arracher au malheur, sans se détruire soi-même. Le Christianisme nous propose la Foi, l’Espérance et l’Amour. Nous sommes libres d’accepter ces grâces quand nous parvenons à les éprouver.

    Mais si on nous dicte notre comportement et que l’on agit comme un robot, nous ne sommes plus des Humains libres et nous n’apprenons rien de la Vie.

    La vrai Vie consiste à penser et à agir selon une éthique que l’on se choisit peu à peu avec l’expérience. Bien sur, on commet de nombreuses erreurs et on se fourvoie dans le péché. Mais on se repend, on apprend, on s’améliore, on essaye d’emprunter modestement le difficile chemin de la sagesse et de la sainteté.

    Jésus nous demande de découvrir notre propre voie. Il est prêt à nous tendre la main quand nous lui demandons. Encore faut il faire l’effort de demander. Mais rien ne nous sera donné si nous n’avons pas de désir.

    Dans les évangiles, Jésus a toujours été respecté comme un Maitre, un Seigneur par les apôtres et les disciples. Jamais comme un ami-copain (même quand il est traduit « mes amis »). Il y a toujours une dissymétrie entre lui et les hommes : il sait, nous apprenons. Pour cela, nous ne pouvons pas en faire notre complice.

    Pour cette raison, je ne peux dire « Nous » en parlant de Lui et de Moi. Quand je dis « Nous », c’est pour lui adresser une prière pour nous, les humains comme dans le « notre Père ». C’est moins égoïste de demander pour « nous » plutôt que pour « soi ».

  34. Redigé par Béa:

    Denise, je comprends ce « nous » comme une façon de se rappeler la présence du Christ à nos côtés. Cela peut nous conduire à ne pas se laisser aller à la morosité ( comme je serais tentée de le faire, en ce matin si gris et si pluvieux qui accompagne le premier départ d’un de mes enfants pour continuer ailleurs ses études…), à être davantage bienveillant, à vivre plus en accord avec notre foi. Pour moi ce n’est rien de plus que cela; il y a en effet une limite à ce « nous ».

    Carole, votre message fait remonter à ma mémoire trois mots de niçois que mes grand-parents utilisaient face à des question métaphysiques: Chi lo sa? Qui le sait? Vous avez raison, Dieu seul le sait. On est souvent trop catégorique, on prend à coeur des choses qui n’en valent souvent pas la peine…Moi en tout cas, même si j’essaie de progresser.

    Thierry en relisant votre message je m’aperçois que vous insistez sur votre différence avec cette femme alors que j’avais retenu une impression d’ensemble inverse. Pardon de mon erreur!

    Brigitte comme vous j’ai pensé au Medjugorje qui n’est pas « reconnu par l’Eglise » et pourtant tant de personnes s’y rendent en pèlerinage qu’on peut se dire qu’il doit bien s’y passer quelque chose pour que ce lieu suscite une telle ferveur.
    Je pense que jeter un oeil à ce que pense l’Eglise c’est un peu comme se référer à un spécialiste, à quelqu’un dont on se dit qu’il a du se renseigner sur la question, mais n’implique pas obligatoirement de s’en remettre à sa position. Et oui il y a un salut hors de l’Eglise.

    Merci pour l’évocation de JM Potdevin,

    Fraternellement
    Béatrice

  35. Redigé par Victoire:

    La CDF ( Congrégation pour la Doctrine de la Foi) a donné plusieurs fois son avis sur cette voyante, Me Ryden vérifiable sur le net:

    Notification en 1995 par le Cardinal Ratzinger
    Notification en 2007 par le Cardinal Levada
    Lettre circulaire en 2009 du Cardinal Roblès Ortéga du diocèse de Monterrey au Mexique
    Mise en garde par les évêques de la Province de Marseille en 2011

    Décret par le Patriarcat Oecuménique de Constantinople en 2011
    Décret par le Comité des Hérésies du Saint Synode de l’Eglise de Chypre

    Les écrits de Me Ryden sont très sévèrement rejetés par l’ensemble des églises catholiques ou orthodoxes .
    Tous ces documents sont consultables sur le net.

    Dernièrement Me Ryden a fait condamner par procès en Belgique ( procès qu’elle a perdu), un site internet suisse « infovassula.ch »
    Ce site qui dérangeait car il donnait des informations peu connues du public sur les agissements de Me Ryden.
    Par acharnement Me Ryden a encore poursuivi la personne qui gérait ce site cette fois en Angleterre….Finalement, le site a été fermé car les procès pouvaient se répéter indéfiniment….

    Monseigneur Denis Lecompte ( Recteur de la Basilique de Valenciennes) qui est le coordinateur de « Pastorales, nouvelles croyances et dérives sectaires ainsi que le Père François Marie Dermine ( a écrit « Vassula Ryden et les raisons de l’église) ont été aussi mis en accusation par Me Ryden. ( voir le site En défense de la Vraie Vie en Dieu)

    Le site INFO SECTES a repris tout le site de infovassula.ch et vous pouvez le consulter pour mesurer tout l’ampleur de cette affaire .

    On a du mal à croire qu’une « envoyée de Dieu » ait besoin d’avocats pour plaider sa cause!

  36. Redigé par DeniseLep:

    Oui Emylia92, Bea,et Victoire, je vous rejoins et je pense que Thierry a écrit en ce sens, j’ai sans doute été trop brutale dans ma façon de m’exprimer (et je n’en enlève absolument rien), mais il ne faut pas gober n’importe quoi et les premiers commentaires étaient vraiment n’importe quoi, d’une naïveté et d’une sensiblerie déconcertantes… alors j’ai réagi !

    Je tiens à vous mettre en garde aussi sur les faits de Medjugorje… on n’a jamais vu que des bénéficiaires de soi disant apparitions aient fait fortune et c’est pourtant le cas de ceux-ci… ; ( c’est du même genre grotesque que « le besoin d’avocats » de notre « envoyée de Dieu »…)

    Il commence à se dire que c’est « l’arnaque du siècle », j’aimerais bien que cette histoire soit élucidée aussi…

    Déduction de ces échanges : « Soyons ouvert(e)s mais lucides »…

  37. Redigé par françois:

    tous ces messages sont passionnant ! et vous avez exprimé tout ce que m’inspire cette histoire ( j’ai été pris de vitesse et nous sommes seulement lundi , quel succès !)
    je suis aussi partagé , je viens de lire un livre de Rémi Brague  » Du Dieu des Chrétiens « , c’est ardu ( j’ai dû le lire plusieurs fois pour comprendre ) j’ai été ébloui par les pages 204 205 206 : foi et liberté , sujet de foi et objet de foi … l’intellect peut aussi être source d’enthousiasme ( au sens étymologique du mot ), mais la voix qui parle directement ,je crois que c’est possible en toute sincérité de la personne qui reçoit ces paroles , ce doit être encore mieux que les éblouissements intellectuels ,mais c’est plus rare , et cela doit être personnel et le rester ,car ce doit être indicible .
    Dieu a tout dit par la vie de Jésus par sa mort et sa résurrection , Il s’est tout donné , personnellement je n’ai pas besoin de plus , pas besoin de prophètes qui nous dise ce que Dieu a encore à nous dire ,sa Parole , c’est le Christ, j’ai juste besoin de temoins , de personnes qui vivent de l’Esprit de Jésus , qui disent effectivement  » Nous  » dans leur coeur et ce « nous »qui accueille Jésus est un « nous » qui intègre le frère , le prochain , car ce n’est pas un Jésus qui nous dicte nos actes ou nos pensées ( dictateur ) c’est un Jésus qui veut juste vivre un peu en nous comme un mendiant
    encore merci à tous , quel bonheur de croire !

  38. Redigé par françois:

    j’aime particulierement le message de Brigitte du 2 à 14 h 53

  39. Redigé par françois:

    j’oubliais ….. j’aimerais qu’on me traduise le japonnais !!

  40. Redigé par Hombeline:

    Bonjour,
    « Les premiers commentaires étaient vraiment n’importe quoi, d’une naïveté et d’une sensiblerie déconcertantes… alors j’ai réagi ! » écrit DENISE LEP !……
    Pas très charitable comme réaction !….
    François écrit : « Tous ces messages sont passionnants »

    Il est vrai que le billet de Thierry de samedi a suscité de nombreuses réactions. Mais les uns et les autres réagissent en fonction de leur vécu, de leur culture ou de leur religion. Et tous les commentaires sont intéressants !……..

  41. Redigé par Dominique:

    Traduction du japonais (à partir des quasi-mot à mot de Systran et Google) :
    C’est bizarre maintenant, il semble que personne ne puisse plus croire de temps en temps.

    Juger ce que dit cette personne, ce n’est pas à nous de le faire. Nous ne comptons plus le nombre d’apparitions qui ont mis des années à être « reconnues ». Y compris Ste Marie Alacoque (Paray-Le-Monial, avec Jésus).

    L’Esprit souffle où Il veut, lequel d’entre nous n’a pas eu des motions intérieures et dû discerner d’où elles venaient ? Du Je ou du Nous, soi-même en union avec Dieu ?

    Ce n’est pas à nous de juger, mais on reconnaît l’arbre à ses fruits. Or une personne elle-même est tout un jardin, avec plusieurs arbres : ayons le courage de demander chaque jour au Christ d’être notre jardinier en chef, et de nous aider à faire croître le bon.
    Et donc de savoir discerner ce qui peut venir de Dieu dans ce qu’elle publie.

    Paix sur vous, et que l’Esprit nous éclaire !

  42. Redigé par emylia92:

    Bonjour à tous,

    Le grand intérêt de ce blog est de partager des expériences personnelles de Foi (même à des niveaux différents), de s’entraider dans nos réflexions. Bien souvent, dans notre vécu de croyant, on se demande si on n’est pas en train d’halluciner. On peut vivre des moments de doute ou de vide.

    Alors lire des personnes qui vivent des expériences similaires dans un monde qui est largement athée a de quoi rassurer car quand on se trouve différent « du monde », alors on se demande si c’est normal. Dans la vie pratique, on a peu d’occasions de trouver des gens et du temps pour discuter de choses profondes de la vie.

    Quand on pratique soi-même une forme de culture de la Foi, on obtient le Don du discernement. Notamment les Écritures nous enseignent qu’il ne nous appartient pas de Juger qui que ce soit (cf Dominique ci dessus), en aucune manière. Si cette personne commet une imposture, alors Elle a sa récompense. Et alors !
    Rien ne nous oblige d’adhérer.

    J’ai tendance à penser que la Foi est une chose personnelle qui ne se prête pas au spectacle – au spectaculaire. Jésus reproche aux pharisiens leur manque de Foi car ils subordonne leur Foi à la réalisation de miracles.
    La vraie Foi s’épanouit dans la discrétion, l’anonymat, n’est-ce pas Thierry ? Cela est aussi dans les Évangiles.

  43. Redigé par laurence:

    Tout à fait d’accord avec vous Emylia. La foi est un sentment intime, même si elle gagne à être partagée, vécue en commun, nourrie de la réflexion des autres croyants. Mais elle n’a pas beoin de se donner en sepctacle.
    L’idéal, à mon avis, est de vivre de telle façon que l’on nous demande ce qu nous rend heureux malgré les épreuves. Etre croyant c’est aussi laisser paraître simplement le bonheur de croire, l’espoir que cela nous donne, la force que cela nous insuffle, malgré les moments de doute ou de fatigue.
    Je reste très réservée comme beaucoup d’entre vous sur ces témoignages spectacles. Je les trouve peu crédibles. En plus qu’apportent-ils réellement? Telle personne « discute en continu avec Jésus »? Tant mieux pour elle, mais ce n’est pas cette affirmation (contestable) qui va nourrir ma foi.
    Recentrons nous sur l’essentiel, qui est de vivre au plus près de ce que le Christ nous a enseigné et de témoigner autour de nous, par nos actes et nos attitudes quotidiennes, anodines, de la réalité de cet Amour de Dieu pour l’homme.

  44. Redigé par Angèle:

    Vassula Ryden : Un rôti dans le four.
    Un retour de vacances, un volumineux courrier à ouvrir et ce choix dérangeant pour une enveloppe épaisse… N’y avait-il mieux à choisir ? D’autres réflexions à lancer, plus graves, plus sérieuses ?
    A quoi bon pour Jésus-Christ, son sacrifice, sur la Croix puis tout les Évangiles, s’il suffisait pour nous, d’entendre pour s’affermir, d’histoires de “rôti dans le four” ?…
    Entre autres, dans ce volumineux courrier, il y avait aussi, par mail, une demande directe à Thierry afin de partager avec lui et s’il le jugeait bon, ensuite avec le blog, la grandeur et l’importance de ce que peut apporter la reconnaissance, en notre siècle, de l’existence de l’Arbre de Vie. Pourtant là, pas de réponse… Ni un oui, ni un non !!!
    J’ai hésité longtemps, avant de revenir alors parler de l’Arbre de Vie. Je sais, par expérience, que je me donne là, encore, des “bâtons pour me faire battre”. Depuis près de 30 ans je témoigne, tant bien que mal, mille fois Dieu m’a relevée : l’Arbre de Vie… Encore… Ne pas abandonner. Non Thierry, je n’accuse pas. Je sais combien il peut être difficile de faire le bon choix, combien aussi, moi-même, je puis être “l’handicap” : Qu’est-ce qu’une inconnue, peut prétendre apporter ? Qu’en a à faire l’Eglise ? Redirais-je, à nouveau, qu’il ne s’agit pas de moi. S’il m’a été donné de compter l’Arbre de Vie c’est bien que d’autres, même en ce blog, le peuvent à leur tour. Je le répète je n’accuse pas, simplement je suis triste, très triste, que soient si peu nombreuses, surtout parmi les “chrétiens” les personnes intéressées aux paroles de Jésus-Christ concernant l’Arbre de Vie. La Bible, de sa première à sa dernière page nous informe de l’existence et de l’ action sur nous de l’Arbre de Vie. Nous vivons un siècle différent, où sont entrés l’electricité, l’ordinateur, le GPS… Faut-il pour celà croire nos connaissances supérieures à celles de notre Dieu. Si nous connaissons, aujourd’hui, l’électronique, les satellites, ne les connaissaient-Ils pas avant, bien plus puissants et bien plus parfaits ? Alors l’Arbre de Vie ? Lire par Google, CE SIECLE VERS L’ARBRE DE VIE d’Angèle Gay, peut laisser indifférents mais en aucun cas nuire à notre foi en Dieu et s’il me faut le répéter, je reste d’autant plus libre de continuer à témoigner que je n’ai en échange, de chaque livre vendu, aucun profit financier. Reste la paix profonde que ce témoignage écrit, d’abord pour mes propres enfants, n’aura pas été vain. Nous venons, cette année de perdre notre fils ainé, âgé seulement de 39 ans. Qui n’a vécu la perte de son enfant ne peut savoir et cependant par delà la souffrance, il y a plus fort, de jour en jour, l’assurance paisible que cette connaissance partagée de l’Arbre de Vie, lui a, assurément, ouvert plus près les portes vers l’Amour de Dieu. Alors, pour chaucun, je redis l’Arbre de Vie.

    dans le four.

  45. Redigé par Aude:

    ouhaou les commentaires pleuvent ! Pour ma part je remercie Thierry de nous faire partager cette nouvelle expérience et pense également que, même si cette personne ne m’attire pas beaucoup, il est toujours bon de s’entendre dire et redire que nous ne sommes jamais seul et que , si nous le voulons bien, nous sommes tous son « humble petite demeure » !
    Belle journée à vous tous, en union de pensées et prières!

  46. Redigé par Victoire:

    Texte de Jean Yves Leloup:

    « Aujourd’hui, ceux qui se disent inspirés, habités par l’Esprit ou des esprits, ou encore mus par des énergies ou des forces qui les transcendent, ne manquent pas
    Ces esprits qui leur parlent et les enseignent leur demandent parfois aussi d’écrire,de parler, de guérir….
    Parfois les entités se nomment, et les véhicules, canaux ou channels diront : »Attention, ce n’est pas moi qui parle, c’est Untel
    .C’est l’ange , la Vierge Marie, c’est le Christ ou bien Dieu lui-même », conférant ainsi à ce qui est dit une autorité spirituelle, angélique ou divine…
    Ces messages venus d’ailleurs rencontreront également le scepticisme et seront considérés comme des remontées d’un inconscient plus ou moins encombré ou mal exploré; on parlera alors de « bouffées délirantes  » , symptômes de mal être dans une histoire particulière ou plus largement de « malaise de civilisation ».

    Dieu ne parle jamais en direct, il parle à travers un homme qui, aussi pur soit-il, a un inconscient et qui, du simple fait qu’il parle, appartient à une certaine culture, société, civilisation,histoire avec toutes ses limites.
    Il s’agit donc de faire part du Message, de son origine qui peut-être divine et du messager, de son origine qui est certainement humaine puisque c’est en tant que humain qu’il parle à d’autres humains.
    Ce n’est nullement nier le fait de l’inspiration, c’est rappeler les conditions dans lesquelles a eu lieu cette inspiration.

    L’examen des faits et de leurs interprétations ne dit pas qu’il s’agit de vrais ou de faux prophètes,de vrais ou de faux mystiques, d’authentiques médiums ou d’authentiques charlatans.
    Les textes sacrés ont leur histoire. Les médiums, les prophètes qui va influencer pour le meilleur ou pour le pire la qualité de leur message.
    Lorsque quelqu’un se présente comme étant le canal d’une parole ou d’une révélation qui le dépasse, il n’est pas malsain de s’interroger sur le lieu, la profondeur d’où lui vient son inspiration.
    De la même façon qu’il n’est pas mauvais de s’interroger sur cet espace en nous-même, d’où naît une parole, d’où naît un désir.

    On connaît le nom des prophètes:Moïse,Elie,Isaïe,Jérémie,Amos…
    Il ne faudrait pas oublier ceux qui les ont précédés: Zoroastre,ou les grands rishis de l’Inde par exemple à l’origine des Védas. Eux aussi parlent d’un plan du Réel qu’on atteint pas par la raison ou la simple expérience humaine, mais par la REVELATION.

    Les textes sacrés ont leur histoire. Les médiums , les prophètes ont aussi leur histoire, qui va influencer pour le meilleur ou pour le pire la qualité de leur message. »

  47. Redigé par DeniseLep:

    @ Hombeline,

    La charité commence par la Vérité…

    @ Angèle,

    Je ne pense pas que le blog de Thierry soit fait pour faire de la réclame… Véronique l’a déjà fait!…, c’est tout à fait déplacé et j’ai réagi en son temps…

    @ Victoire,

    Merci de nous avoir donné le texte de Yves Leloup (que je ne connais pas du tout)… mais j’approuve ce texte.

  48. Redigé par Victoire:

    @Denise Lep

    Pour connaître Jean Yves Leloup vous pouvez aller sur son site Jean Yves Leloup et lire son premier livre: l’absurde et la grâce

    Il est aussi le Père Séraphin dans l’Eglise Orthodoxe française à Saint Michel du Var où il anime de nombreux séminaires. ( voir le site de l’Eglise de Saint Michel du Var)
    Il a été dominicain à la Sainte Baume.Il est analyste, psychologue philosophe,spécialiste de patristique et de religions comparées.
    Il est le fondateur de la rencontre et l’étude des civilisations, et du collège international des thérapeutes.Il enseigne en Europe, aux Etats Unis, et en Amérique du Sud, dans différentes universités et plusieurs instituts de recherches en anthropologie fondamentale.

    Il est l’auteur de nombreux livres de théologie chrétienne et orientale connu pour son attachement à la Tradition et son Esprit de liberté, renouant aussi avec la méthode des Pères de l’Eglise qui ne sépare pas science exégétique, connaissance philosophique et expérience spirituelle.

    extrait du livre de J.Y Leloup: « lettre à un ami athée

    « Le premier pas que nous faisons vers Dieu, c’est le premier pas qui nous éloigne de lui.
    Arrête de chercher la Vérité, sois vrai.
    Arrête de chercher l’Amour,aime.
    Arrête de chercher la conscience ,sois conscient.
    Arrête de chercher l’Eveil,éveille toi, sois vigilant.
    Arrête de chercher la Vie,sois vivant.
    Arrête de chercher la Lumière,ouvre les yeux.
    Arrête de chercher Dieu,ouvre ton coeur.
    C e que nous cherchons, nous le sommes déjà. »

  49. Redigé par Angèle:

    Bonjour Denise,
    Est-ce un combat d’épées ou un échange chrétien ?
    Même si elle m’attriste votre franchise me conforte : le message veut passer.

  50. Redigé par Victoire:

    Saint Jean.8,32-42

    « Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples: alors, vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous rendra libres ».

    La Vérité nous conduit à l’authentique liberté.
    « La liberté de conscience n’est jamais une liberté affranchie de la Vérité, mais elle est toujours et seulement dans la Vérité »
    Jean Paul II Veritas Splendor no 64

  51. Redigé par Walter:

    Merci a Dominique d’avoir fait la démarche simple d’aller traduire mon petit mot en japonais et merci a Thierry d’avoir mis un Post Scriptum explicatif.

  52. Redigé par Thérèse:

    Bonsoir à chacune et chacun,
    Dans le livre de M. zundel  » Je est un autre » je relève:
     » Nous n’avons pas seulement à leur apporter [aux autres ] une doctrine mais une présence: la Présence même de l’éternel Amour. c’est au cœur de leur liberté, si la nôtre devient pour eux un ferment de libération, qu’ils Le reconnaîtront, sans que nous ayons besoin de le nommer.
    …Aussi bien, comment croiraient-ils qu’Il est ce qu’affirme notre foi, si un changement radical en nous ne laissait, à travers le nôtre, transparaître son visage: comme celui d’un Ami qui les attend au plus intime d’eux-mêmes? »

    Il me semble que c’était justement votre intention , Thierry, cette semaine: nous sensibiliser particulièrement à cette Présence. nous pouvons vous en remercier . Je regrette pour vous que les thèses défendues par V.Ryden, dont un ouvrage est à l’origine de cette méditation, se soit révélées si contestables. Merci à Victoire de nous avoir donné les adresses ( INFO SECTE et infovassula.ch ) Cela permet de comprendre les raisons pour lesquelles L’Eglise les condamne . C’est justement l’image de Dieu, des trois personnes de la Trinité et donc du Christ qu’elle donne qui m’a choquée particulièrement. Vous ne pouviez pas avoir connaissance , de tout cela dans le livre que vous venez de lire.
    Cela aura été pour nous l’occasion d’un débat, souvent passionné, et d’un exercice commun de discernement.
    Je pense qu’en tant que baptisés nous sommes tous responsables de l’image que pouvons donner de Dieu » qui est plus intime à nous-mêmes que nous mêmes » , comme le dit mieux que moi M. Zundel. en citant souvent cette affirmation de st-Augustin. Cette réflexion aura eu le mérite de nous le rappeler, celui aussi de nous rappeler la grandeur de notre liberté et l’infini respect que Dieu a pour elle
    Merci à tous .
    Thérèse

  53. Redigé par Thérèse:

    Je précise, comme d’autres l’ont fait avant moi, qu’il ne s’agit pas de juger la personne de Vassula Ryden, mais le message sur Dieu qu’elle fait passer. La juger, elle n’appartient qu’à Dieu seul et L’Evangile nous dit de ne pas le faire.
    Je ne prétends pas non plus clore le débat, bien évidemment. Ce ne serait pas logique de ma part. Elle est belle la liberté des enfants de Dieu!
    Thérèse.

  54. Redigé par anne:

    plus que très touchée…
    ce passage du je au nous a résonné en moi…comme un appel à prendre un nouveau chemin…
    infiniment merci

  55. Redigé par Victoire:

    @Thérèse,
    je vous remercie d’élever le débat!
    Trop de personnes sont attirées de nos jours par le soit disant » merveilleux » et se laissent prendre et se perdre facilement dans des impasses spirituelles, qui aboutissent au néant , à la dépendance aveugle, au manque de liberté.
    « Chacun est esclave de ce qui le domine » (2Co 3,17)
    « Vous avez été appelés à la liberté; ne vous rendez pas esclave des hommes »( Ga5,13;1 Co 7,23)
    La séduction est une arme redoutable pour attirer les personnes qui sont en recherche de Dieu.Les messages dictés à Me Ryden en » écriture automatique « rebaptisée « écriture hiératique » semble porter ses fruits pour certains.

    Saint Jean de la Croix conseillait d’assumer que les expériences extraordinaires ne sont pas d’origine divine à moins que le contraire puisse être prouvé .Et c’est un docteur de l’Eglise qui parle.
    Selon l’enseignement constant de l’Eglise les révélations privées et apparitions reconnues par l’Eglise ne font pas partie des vérités de la Foi et les catholiques qui n’y croient pas ne mettent pas en danger leur salvation éternelle.
    De plus, quand l’Eglise a émis une opinion négative sur une révélation privée ( et c’est le cas pour la VVD) les fidèles ont l’obligation morale de ne pas les lire ni de les diffuser comme si elles étaient authentiques.
    Ce fait est systématiquement diminué et même nié par les promoteurs de la VVD, qui rappellent que dans les messages, « Jésus » appelle tous avec insistance à répandre les messages et à les faire connaître dans le monde entier. Même si cela signifie désobéir à l’Eglise du Christ.

    Aujourd’hui, la CDF a publié « les normes procédurales en matières d’apparitions et révélations présumées »., document approuvé en 1978 par Paul VI et adressé à L’Episcopat mondial.Elles n’avaient pas été publiées car la matière regarde principalement les Evêques.
    Ce document sera un socle « divin » pour nous protéger des personnes qui se disent des messagers de la Vierge du Christ ou de Dieu.

    Si nous mettons notre Foi dans le Christ en nos églises catholiques , orthodoxes et en référence à la Sainte Bible nous devons approuver et nous remettre sans crainte à leurs jugements.

    La CDF , Cardinal Préfet Joseph Ratzinger et Monseigneur Tarcisio Bertone ( secrétaire) : Selon l’article 48 de la Constitution Apostolique de la Curie Romaine , « Pastor Bonus », promulguée par le Saint Père Jean Paul II le 28 juin 1988, « la tâche propre de la CDF est de promouvoir et de protéger la doctrine et les moeurs conformes à la Foi dans tout le monde catholique: tout ce qui ,de quelque manière, concerne ce
    domaine révèle donc de sa compétence. »
    La CDF a publié deux notifications ( 1995 et 2007) mettant en garde contre les erreurs doctrinales contenues dans la VVD et invitant les fidèles à ne pas considérer ces messages comme étant d’origine divine.

    Je vous conseille de lire le rapport du Père Dermine si vous voulez être « éclairé » sur le cas de Me Ryden.
    « Vassula Ryden et les raisons de l’Eglise »

  56. Redigé par Victoire:

    @Anne Marie,
    qui semble en souffrance de ne pas entendre Dieu….
    Je vous indique un livre qui pourra vous réconforter:

    « Je veux voir Dieu »
    du Père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus.( éditions du Carmel) concernant la spiritualité Théresienne, Saint Jean de la Croix,( 1926) Thérèse de Jésus ( 1970), Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face ( 1977).Ce sont les trois grands Maîtres du Carmel réformé.
    Dans la première phase, Dieu intervient par le secours général.
    Dans la deuxième phase, Dieu intervient par le secours particulier

    C’est une synthèse de l’enseignement des Maîtres du Carmel avec la sûreté que donne une longue et profonde expérience contemplative.

    Un carnet facile à mettre dans sa poche: »Carnet de notes intimes  » de Bernadette Soubirous

  57. Redigé par Monico:

    Dans tout cela, je me dis qu’il faut éviter de se disperser… en de multiples témoignages de faux prophètes qui pullulent aujourd’hui.

    Ce que l’Eglise a discerné vrai et saint, tenons-le pour vrai et sain.
    Nous avons un trésor qui est l’Evangile. Faisons-le connaître…
    Le père Marie-Eugène est un bon guide en effet.

    Ce que l’Eglise a condamné, tenons-le pour condamné.
    Le père Dermine a fait un excellent discernement sur Vassula.
    Que le Seigneur vous bénisse !

  58. Redigé par Michelle:

    Semaine bien intéressante dans vos messages.
    Il existe beaucoup de dérèglements mentaux pathologiques qui peuvent se manifester ainsi et pas seulement dans le domaine de la foi religieuse, mais artistique ou autre. On en connaît sans doute autour de nous.
    Autrefois, j’avais une parente âgée qui était persuadée qu’elle était entourée de personnes mauvaises, elle les voyait elle les entendait, même à la campagne où on l’emmenait pour lui changer les idées. Elle était la seule à vivre cela, nous, nous n’avons jamais rien constaté, c’était son esprit dérangé.
    Quant aux Saints qui ont vu ou entendu, cela aide à croire, mais on n’en a aucune certitude rationnelle. Et Jésus, je crois que c’était dans l’évangile de lundi dernier, ne chassait-il pas les Démons, ne libérait-il pas les possédés et ces esprits malins ne sortaient-ils pas des possédés dans un grand cri. A notre époque, il faut plus que jamais raison garder et s’en tenir aux évangiles. Trop d’infos tue l’info.
    Amitié.

  59. Redigé par L.N:

    Chacun trouve Dieu comme il le sent , comme il le veut , comme ça lui plait , comme ça le rend heureux , comme ça le fait grandir ou même rapetissir , il n’y a pas de règle , pas de savoir si ça le fait ou pas , si ça se reconnait ou pas , le principal , l’unique chose en ce bas Monde c’ est d’être heureux , tout simplement heureux , et bien sûr que cet état n’altère pas les relations que nous avons les uns avec les autres .
    Dieu nous aime tant , il est là , mais nous pas , d’ailleurs si vous le permettez , je vous laisse , je crois qu’il m’appelle.
    (ses enseignements sont ma nourriture , mais qu’est ce que je mange mal parfois)
    Belle et Sainte fin de Semaine , priez pour moi comme je prie pour vous

  60. Redigé par Victoire:

    Une précision concernant le Père Séraphin,ou Jean Yves Leloup, il parle non pas avec « je, nous, » mais avec « je suis » qui est la présence vivante du Christ en nous. Cela fait une grande différence, car le « Christ » est présent dans l’homme universel et le rempli de sa présence divine.On ne parle plus d’individualité mais du coeur de l’homme.
    Cela me fait penser à l’expérience étonnante de Jean Marc Potdevin qui dit que le Christ était là ,que toute sa présence était en lui et l’enveloppait. En quelque sorte le terme « je suis  » prend tout son sens…
    Vous pouvez écouter et voir J.Y. Leloup sur le site « Dailymotion »

  61. Redigé par Thérèse:

    Bonjour!
    @ Angèle,
    J’ai bien lu votre message du 5/09. Perdre un enfant est une des plus grandes douleurs qui soient et je veux vous dire ma sympathie et vous souhaiter bon courage.
    J’avais remarqué le sentiment d’urgence qui animait vos précédents mails, et la souffrance que vous ressentez à ne pas vous faire entendre à propos de votre livre. Ne vous inquiétez pas. Si Dieu veut que le message dont vous vous dites dépositaires, soit transmis, il le sera. Rien n’est impossible à Dieu comme vous le dites vous-même.
    Ste Bernadette disait: » je suis chargée de vous le dire, je ne suis pas chargée de vous le faire croire. » Vous avez semé selon votre conscience; la suite est entre les mains de Dieu.
    Je prie pour vous et votre fils.
    Thérèse.

  62. Redigé par Carole:

    et bien dites donc Thierry , vous vous en souviendrez de ce post et de ses nombreux commentaires … mon Dieu , il nous faut vraiment nous armer de patience et d’Amour .
    Bref … je pense que nous sommes quelques uns ( quand même ) à avoir compris le sens initial de votre message … passer de « je » à « nous » …  » non , je ne suis plus seule , Jésus est près de moi jour après jour et nous cheminons ensemble  » … courage ;-)

  63. Redigé par Victoire:

    @Angèle
    Apocalypse de Jean 21-4, 21-5 21-6

    « Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort n’existera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cri,ni douleur, car ce qui était autrefois a disparu »

    « Alors celui qui était assis sur le trône dit:Voici je vais faire toute chose nouvelle. Et il dit: Ecris car ces paroles sont très sûres et vraies »

    Et il me dit: C’est fait. Je suis l’Alpha et l’Oméga , le commencement et la fin.
    A celui qui a soif, je donnerai gratuitement de la source d’eau vive ».

    Parole réconfortantes pour vous Carole et je prierai pour vous et votre fils.

    @Carole,

    Je préfère le « JE SUIS « , présence divine de notre Seigneur Jésus , plutôt que le « nous  » qui banalise la relation avec le Christ et qui, de ce fait ne se place plus dans le champ de Dieu.

  64. Redigé par Angèle:

    Merci Thérèse. .
    J’avais vraiment besoin d’entendre des paroles telles que les vôtres. Oui, je sais bien, TOUT, y compris même CE SIÈCLE VERS L’ARBRE DE VIE, est entre les mains de Dieu. Je pense souvent aussi à ces paroles de Sainte Bernadette : “chargée de dire et non pas de faire croire”… Mais je n’ai pas, c’est certain la sainteté de Bernadette et je ne me sens “chargée” que par ma foi de chrétienne. Comment alors, sans être sainte, supporter sereinement la longue indifférence ? je sais bien que l’indifférence n’est pas volontaire, je sais même que le monde n’attend pas après moi pour que tout soit changé, mais devant tant de souffrances, ne pas savoir un peu trouver les justes mots, sembler forcer autrui alors qu’il ne s’agit, à travers les paroles même de N.S. Jésus-Christ, que de partager ensemble la connaissance et l’action sur nous de l’Arbre de Vie n’est pas que béatitude. Merci pour vos prières.
    Merci aussi Victoire. Chacune vous m’avez confortée dans ma certitude et ma confiance en Dieu, pour chacun de nous et pour notre fils.

  65. Redigé par Victoire:

    « Le champ de Dieu » ou le Royaume des cieux

    « Le Royaume des cieux est comparable à un trésor qui était caché dans le champ et qu’un homme a découvert: il le cache à nouveau et dans sa joie, il s’en va, et met en vente tout ce qu’il a et il achète ce champ »
    Matthieu13,44

    Le royaume de Dieu, c’est un monde rempli d’amour entre les hommes. Et c’est à nous de le réaliser , ensemble chaque jour. En se remplissant de l’Amour de Dieu, comme on remplit nos poumons d’air que l’on respire, pour aimer, pour aider tous ceux qui vivent sur cette Terre.

    « JE SUIS »" nous rempli de son Amour pour le partager avec les autres, et non le « nous » qui est trop affectif, voire exclusif et qui inclus une relation centré sur soi-même . La dimension du « divin » ainsi que le Royaume céleste n’existe plus.

  66. Redigé par clémentine s.:

    J’ai lu votre article. J’ai vu quelques commentaires puisque vous y faites allusion. J’ai fait quelques recherches sur la personne que vous citez. Il y a beaucoup de polémiques. Il est difficile de juger une telle situation. Je me suis dit que Jésus Christ avait raison de s’entretenir avec une aussi jolie dame, mais le problème est plus grave. J’espère que l’histoire va bien se terminer. lol
    clem

  67. Redigé par Victoire:

    @ Clémentine

    « Personne n’a jamais vu Dieu: le Fils unique du Père, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître »
    JEAN-1-18

    Aujourd’hui aucun apôtre,aucun prophète, ni aucun docteur n’a plus le droit de nous apporter de nouvelles révélations doctrinales.
    Tout ce qui est écrit dans la BIBLE représente la REVELATION finale et suffisante de la Parole de DIEU pour nous.
    Les apôtres et les prophètes modernes ne peuvent que nous expliquer ce qui est déjà écrit dans la Parole de Dieu, sans rien ajouter , ni retrancher.
    Tous ceux qui nous apportent de nouvelles révélations sont de faux prophètes dont nous devons nous détourner.
    Notre unique fondement Biblique: La Personne et l’oeuvre de JESUS CHRIST.

    Relisons aussi Saint Jean l’Evangéliste, qui au temps apostolique a dû faire appel au discernement des esprits:
    « Mes biens aimés,ne vous fiez pas à tous esprits, car un esprit qui divise, n’est pas de Dieu »
    1-Jean-1,1-6

    « La Vérité possède ce don d’être partagé gratuitement « ( Père Dominique Rimaz)

  68. Redigé par bb:

    Victoire,
    je ne serai pas aussi radicale que vous en disant que personne n’a jamais vu Dieu!! Au cas où…..ces personnes là, préfèrent « ETRE » plutôt que « PARAITRE ».
    Bonne semaine

  69. Redigé par emmanuelle:

    Mise en garde
    Imprimer

    De diverses sources est annoncée la venue à Marseille, le 20 novembre 2011, de Mme Vassula Ryden. Le programme mentionne des conférences, messe, prières de délivrance et de guérison.

    La Congrégation romaine pour la doctrine de la foi s’est prononcée à plusieurs reprises à son sujet, en émettant de grandes réserves et en ne reconnaissant pas le caractère surnaturel de ses prétendus messages. Elle recommande aux catholiques de ne pas cautionner les activités de cette personne en participant à ses initiatives.

    Le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique de Constantinople s’est prononcé de la même manière récemment, puisque Mme Vassula Ryden était membre de cette Eglise.

    Les évêques de la Province de Marseille tiennent à porter à la connaissance des catholiques de leurs diocèses que cette manifestation n’est d’aucune manière reliée à notre Eglise. Les actes à caractère religieux – messe, prières de délivrance et de guérison – s’ils ont lieu, le seront hors de la communion avec l’Eglise catholique.

    A Marseille, le 22 octobre 2011

  70. Redigé par Monico:

    Pour Angèle qui souffre de la mort de son fils, je voudrai lui dire que je la comprends car j’ai perdu mon fils cadet !..;
    A la suite de cette épreuve vécue avec la grâce du Seigneur, j’ai écrit un chemin de consolation des parents dans le deuil d’un enfant
    LE SECOND ENFANTEMENT
    http://sd-enfantement.homily-service.net/
    J’ai affiché sur ce site la plupart des chapitres. Cela pourra peut-être vous réconforter.
    Que le Seigneur vous consoler !
    Monico

  71. Redigé par Victoire:

    Merci Monique
    pour nous avoir donné à tous une leçon d’humilité, de courage et de Foi en Dieu en nous faisant partager avec simplicité et l’amour du coeur le deuil de votre fils.
    Merci aussi pour votre site qui donne un témoignage vivant de la présence de Dieu avec nous tous les jours , celui à qui l’on se confie quand tout semble perdu ou que tout va mal pour nous même et pour les personnes autour de nous.
    « Quiconque ne porte pas sa croix et ne vient pas derrière moi ne peut être mon disciple » Luc 14-21″
    Nous avons tous des croix à porter un jour ou l’autre comme Jésus l’a fait pour nous racheter auprès de son Père. Alors suivons Jésus , marchons à sa suite , car il est miséricordieux ,tout amour et nous le rejoindrons un jour dans la voûte céleste pour toujours.

     » Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et qu’en son nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. De cela vous êtes témoins » Luc ,24-30

  72. Redigé par jenny:

    J ai une question, Jésus est il avec nous quand on fait l amour mon mari et moi, suis je la seule a me demander la question ?

  73. Redigé par Pascal et Marie Dominique BOIS:

    Nous avons été touchés par votre livre et par le film de votre épouse. En cherchant des renseignements sur la venue de Vassula Ryden à Nogent sur Marne le 25 novembre prochain nous sommes tombés sur votre site qui l’évoque et nous sommes très heureux de vous apprendre – mais peut-être le savez-vous déjà – que l’oeuvre La Vraie Vie en Dieu vient de recevoir l’imprimatur et le nihil obstat de l’Eglise catholique !!! Vassula a d’ailleurs rencontré Benoît XVI de même qu’elle avait rencontré Jean-Paul II.
    La découverte de La Vraie Vie en Dieu, il y a déjà 20 ans, a été déterminante pour nous et ne nous a pas éloignés de l’Eglise et de l’Evangile, bien au contraire ! Nous ne pouvons donc qu’encourager les chercheurs de vérité à aller entendre Vassula le 25 novembre (15h au Pavillon Baltard à Nogent sur Marne). Bien cordialement.

  74. Redigé par Véronique Belen:

    L’Archevêque de Strasbourg met en garde contre la venue de Vassula Ryden dans le diocèse :

    L’Association française « La vraie vie en Dieu », qui promeut les activités de Madame Vassula Ryden, annonce sa venue prochaine à Strasbourg, le vendredi 23 novembre, où elle tiendra une conférence.

    La Congrégation romaine pour la Doctrine de la Foi s’est prononcée à plusieurs reprises à son sujet, en émettant de grandes réserves et en ne reconnaissant pas le caractère surnaturel de ses messages. Elle recommande aux catholiques de ne pas cautionner les activités de cette personne en y participant.

    Le Saint-Synode du Patriarcat œcuménique de Constantinople s’est prononcé de manière identique récemment, puisque Madame Vassula Ryden était membre de cette Église.

    Je tiens à porter à la connaissance des catholiques du diocèse de Strasbourg que cette manifestation n’est d’aucune manière reliée à l’Église. Les actes à caractère religieux – offices, prières de délivrance et de guérison – s’ils ont lieu, le seront en dehors de la communion avec l’Église catholique.

    + Jean-Pierre GRALLET
    Archevêque de Strasbourg

    Article datant du 9 novembre 2012 et consultable sur le site « Eglise catholique en Alsace ».
    D’autres évêques de France publient la même mise en garde.

  75. Redigé par annepa:

    j ‘ai été choqué en lisant ce livre « la vraie vie en Dieu » car pour moi dans ce livre ce n’est pas le Jesus que je perçois qui n’est qu’amour …je suis donc allée voir sur le net et était très soulagée de constater que tout celà est très contreversé !

    cordialement

  76. Redigé par Victoire:

    @annepa

    vous avez été éclairé par l’Esprit Saint qui vous a permis de discerner le « vrai » Jésus Christ des Ecritures et non celui de Vassula!

    Les évêques de France ont publiés récemment des « mises en garde » concernant la venue de MME Ryden pour une tournée de conférences dans notre pays.
    Les évêques n’ont fait que respecter les Notifications de la CDF ( Congrégation pour la Doctrine de la Foi).
    Voir le détail à:

    http://v.i.v.free.fr/spip/spip.php?article5484

Laisser un commentaire